Interview de wendi yu

/
27 mins read

angela quidam vous offre une superbe inteview en français et en anglais par l’autrice du jeu de rôle Marvelous Mutations and Merry Musicians dont angela vient de publier une traduction en français.

Quand Marvelous Mutations and Merry Musicians (MMnMM) a été publié sur itchio, j’ai vu passer la miniature effet « découpage » du personnage, rose, ailé, cornu, avec un tentacule qui sort de la bouche et une guitare entre les mains, et je me suis dit : « cool ! ». L’accroche « post-post-apocalyptic kinda-solarpunk » m’a aussi bien fait de l’œil. Survoler le jeu, avec ses pages colorées m’a triplement fait penser « cool cool cool !!! » Mais, comme d’autres jeux, il a fini dans ma liste des jeux « à lire plus tard. » Ce n’est que lorsque Gaël Sacré a mis en place une communauté solarpunk (blog et Discord HorizonsSolarpunk.com https://www.horizons-solarpunk.com/) que j’ai pris le temps de revenir sur ce jeu.

Et j’espère que vous adorerez autant le découvrir que j’ai eu de plaisir à le redécouvrir !

Ce n’est pas juste un jeu pour incarner des PJ musiciens, mais des PJ mutants dans un monde reconstruit après une apocalypse dont plus personne ne se souvient. Vous êtes un groupe de musique, mais aussi une bande d’ami-es dans un monde plus ou moins psychédélique.

Les francophones n’avaient pas le droit de manquer ça 🙂

Liens :

Page du jeu : en anglais (https://wendiy.itch.io/marvelous-mutations-merry-musicians) / en français (https://angela-quidam.itch.io/mmnmm)


L’interview en français

Salut wendi, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Salut ! Je suis wendi yu, je suis en principe une écrivaine et étudiante de troisième cycle au Brésil qui crée apparemment des jeux. Je travaille aussi sur de la mise en pages, de la traduction et de la relecture inclusive (sensitivity reading) sur les thématiques queer.

Setlist ! Parle-nous des choses que tu préfères (genres musicaux, littéraires, jeux, couleurs, ce que tu veux)

Je ne suis vraiment pas forte pour choisir des favoris mais je vais essayer.  Sans ordre particulier, voici certains de mes trucs préférés : rêver de la destruction totale de toutes les formes d’oppression et/ou de mes ennemi·es ; essayer de provoquer la destruction totale de toutes les formes d’oppression et/ou de mes ennemi·es ; presque toutes les nuances de violet ; les solos de guitare ; toute la littérature weird, plus c’est étrange mieux c’est ; tout ce qui est lié à l’horreur ; presque tout ce que font les nombreux et incroyables game designers indé que je connais ; me rire des crevures ; l’art contestataire des personnes queer (non-assimilationnistes) ; la musique bruyante et distordue ; les images à grain et brouillées ; la musique en général, de la samba au prog ; tout ce qui défie la notion de genres, peu importe le média ; les films d’action stupides et fun, de préférence sans armes mais beaucoup de bagarres ; et tellement tellement d’autres choses. Je n’aime juste pas Disney, les USA et l’oppression, ce qui est en fait redondant.

On peut trouver 2 jeux sur ta page itchio : MMnMM à propos de musicien·nes mutant·es et AJ à propos d’une divinité et ses adeptes. Dirais-tu qu’il y a un lien entre les deux ? Et as-tu créé d’autres jeux avant ceux-là ?

Je pense que le plus grand lien entre les deux est le ton que j’essaye d’amener dans mon écriture (quant à savoir si j’y parviens, c’est une autre histoire !). J’ai un problème avec l’autorité, je fais donc de mon mieux pour ne pas avoir un discours impérieux ou autoritaire dans mon texte, pour privilégier le dialogue avec les lectrices et joueuses. Et j’aime me dire que ça se traduit par l’attitude « fuck, on verra bien », symbolisée par la ligne directrice écrite dans mes deux jeux : « Faites ce que vous voulez puis faites face aux conséquences. » Avant ces deux-là, j’avais commencé à créer un autre jeu, que je suis en train de finir en ce moment : here, there, be monsters! que je n’aurais pas pu finir sans avoir écrit les deux autres.

Bain de foule ! Tu participes activement au serveur Discord FKR Collective. (FKR est un style de jeu freeform basé sur l’interaction avec l’arbitre plutôt que sur les règles.) Est-ce ta façon de jouer préférée ou seulement une parmi d’autres ?

Pour être honnête, la raison principale pour laquelle je suis active sur ce serveur, c’est car j’y ai plusieurs ami·es ! Je ne sais pas si j’ai une façon favorite de jouer mais j’ai un certain dédain pour les règles. Ce n’est pas vraiment une aversion, je les considère juste comme de simples outils et pas comme quelque chose à laquelle obéir. Et les idées fondamentales du FKR correspondent autant à ma façon de voir les jeux qu’à l’écriture en général. Il y a un tas d’outils qu’on peut utiliser pour faire quelque chose de bien, jouer dans ce cas, et si les outils deviennent des obstacles alors ils cessent d’être des outils et on peut les laisser de côté.

Dirais-tu que MMnMM est un jeu FKR ? (ça fait beaucoup de consonnes !)

C’est une bonne question ! Haha je pense que la réponse « par défaut » serait que n’importe quel jeu peut être FKR, ça dépend de la façon d’y jouer. Mais le FKR était certainement la « scène », la philosophie de conception, la mentalité dans laquelle le jeu a été créé. À propos des consonnes, ça peut aider de lire MMnMM en fredonnant votre riff préféré et de lire FKR comme on lit le nom du Dieu dans le Vieux Testament [YHWH, souvent lu Yahweh ou Jéhovah] : en ajoutant vos propres voyelles ! Hahaha [NdT : FKR est parfois lu fucker !] 

MMnMM est un jeu amusant avec un contexte peu courant, d’où t’es venue cette idée ?

Je n’en suis pas totalement sûre ? J’ai d’abord pensé aux règles. Je suis scénariste et je procrastinais en pensant à comment appliquer en jeu des « règles » de scénarisation apprises en cours. Je voulais aussi quelque chose qui ne se focalise pas sur le combat et, pour une raison obscure, la première chose qui m’est venue est « battle de groupes. » Puis j’y ai naturellement ajouté mon amour pour la weird fantasy et pour tous les types de monstres, mutant·es et dégénéré·es.

Pogo ! La première impression d’un jeu est toujours visuelle et tu as fait le choix d’une ambiance collages colorés. Que peux-tu nous dire sur tes choix visuels ?

Oh c’était facile ! Je n’avais juste aucune idée de ce que je faisais. J’ai appris Photoshop pendant mes études et j’ai travaillé dans des secteurs créatifs, comme des magazines et la réalisation de films, mais c’est tout. Donc mon ignorance m’a permis la liberté ! hahaha honnêtement, je savais depuis le début que je voulais un mélange d’esthétiques punk et psychédélique, ensuite c’était juste amusant de trouver la manière de le faire.  

Que penses-tu de itchio ? D’être une autrice de la scène indé du JDR ?

Itch.io est plutôt chouette ! C’est facile pour quelqu’un comme moi de juste mettre en ligne mes trucs et bam ! t’es autrice indé ! Sur ce point, c’est génial pour moi. J’ai rencontré un nombre absurde de personnes géniales et talentueuses. Rien qu’en étant là, en parlant à ces personnes, on gagne en intelligence et les idées commencent à fuser dans notre esprit, ça remet en question nos idées. Aussi, comme je vois mes jeux comme un médium supplémentaire dans lequel expérimenter mon écriture et mon art, je peux exprimer mes idées et fabriquer mes trucs bizarres/idiots d’une façon assez unique. Et les 2$ que les gens me donnent parfois sont plus que 10 billets ici, alors ça aussi c’est plutôt cool. C’est aussi un grand privilège : je peux faire ça car j’ai un « boulot alimentaire. » Je pense qu’il y a une attitude néolibérale particulière dans certains recoins (qui heureusement n’a pas infecté les milieux que je fréquente) qui consiste à tout monétiser, où tout devient question de marketing, de ventes, de mobilisation sur les réseaux sociaux, et tout ça, et ça me gêne.  

C’est le moment solo de cette interview-concert ! Exprime-toi librement à l’audience francophone 🙂

Croissant ! Camembert ! Foucault ! Deleuze !

Désolée, j’ai un sens de l’humour terrible. Je vais essayer de répondre à ça en français, alors, svp, excusez-moi. Votre langue est belle et je ne voulais pas la faire souffrir ainsi.

Alors… ! Tout d’abord, un grand merci à Angela et à toutes les personnes qui ont aidé, pour avoir traduit MMnMM en français. Ce jeu est mon enfant moche que j’aime, et c’est un plaisir immense de pouvoir le partager avec vous. J’espère que vous l’aimes aussi ! Si vous aimez mon travail, n’hésitez pas à me contacter ! Et cherchez mon nouveau jeu, ‘here, there, be monsters!’, sur un groupe de monstres qui se battent pour se protéger de ceux qui préfèrent les voir disparaître. Il va être publié dans les deux prochains mois. Merci beaucoup !

Et aussi, s’il vous plaît, regardez le travail réalisé par mes incroyables amis français, Rhymes of Contraband (https://contrabandrimer.itch.io/) et Wizard Lizard (https://wizard-lizard.itch.io/)! Merci !

[NdT : le jeu Stranded, par ContrabandRimer, est en français !]

Si tu étais un personnage de MMnMM, comment te décrirais-tu ?

Je pense que je serais une monstruosité de chair tentaculaire qui joue de la guitare à double manche avec ses tentacules. Ou une flaque de sueur sur le sol, puisque je vis au Brésil et qu’il fait vraiment trop chaud en ce moment.

Rappel ! Comme tu apprends le français, dis-nous stp quel est ton mot ou ton expression favorite (aucune explication requise ahah)

Je dirais « sacre bleu ! » ou « ooh là là » mais ce serait du troll. « Bourgeoise » a une grande sonorité de dérision, si seulement je pouvais l’écrire sans le Googler ! Aussi, excepté le portugais, c’est en français qu’on a le « fuck you » qui sonne le mieux.


The interview in english

Hi wendi, can you introduce yourself in a few words ?

Hey, there! I’m wendi yu, I’m supposedly a writer and grad student from Brazil who apparently makes some games. I also work with layout, translation and sensitivity reading for queer issues.

Set list! Tell us some of your favorite things? (musical genres, literary genres, games, colors, whatever you want)

I’m really bad at choosing favorites, but let me try! In no particular order, some of my favorite things: fantasizing about the complete destruction of all forms of oppression and/or of my enemies; trying to bring about the complete destruction of all forms of oppression and/or of my enemies; almost any shade of purple; guitar solos; anything weird fiction, the weirder the better; anything horror; almost anything made by the many amazing indie game designers I know; mocking assholes; challenging art by (non-assimilationist) queer people; noisy, distorted music; noisy, grainy pictures; music, in general, from samba to prog; genre-defying stuff in any media; stupid fun action movies, preferably with no guns but lots of punching; and so much more. I mostly just don’t like Disney, the US and oppression, which is basically a redundancy.

We can find 2 games on your itchio account: MMnMM about mutated musicians and AJ about deity and believers. Can you say there’s a link between the two? and did you create other games before them?

I think the biggest link between the two is the tone I try to bring to the writing (whether I succeed is a different question entirely!). I have a problem with authority, so I try my best to make it clear that the voice in the text is not imperious or authoritative, but in dialogue with the readers and the players. And I like to think this translates to a ‘fuck around and find out’ attitude to the games, exemplified by the first guideline for both: ‘Do what you want and deal with the consequences.’ I started creating another game before them, which is the one I’m finishing right now, ‘here, there, be monsters!’, but I couldn’t have written it before them.

Crowd surf time! You actively participate in the FKR Collective Discord. (FKR is a freeform play style based on interaction with the Referee rather than rules.) Is it your favorite way to play or is it one of many?

To be honest, the main reason I’m active in that server is all the friends I have there! I don’t know if I have a favorite way to play, but I do have a certain disdain for rules. Not really a dislike, but I see them as just tools, not as something to obey. And the core ideas behind FKR speak a lot to not only how I think about games, but about writing in general. There’s a bunch of tools you use to make something nice, playing in this case, and if the tools get in the way they stop being tools and you can leave them aside.

Would you say MMnMM is a FKR game? (Wow, that’s a lot of consonants!)

That’s a good question! haha I think the ‘default’ answer would be that any game can be FKR, it would depend on the way you play it. But FKR was certainly the ‘scene’, the design sensibilities, the mindspace in which the game was created. About the consonants, it helps if you read MMnMM as humming to your favorite riff and FKR the way of the Old Testament God and add your own vowels! Hahahah

MMnMM is a pretty funny game with an unusual setting, how did you come up with this idea?

I’m not entirely sure? I came up with the mechanics first. I’m a screenwriter and I was procrastinating and thought about applying screenwriting ‘rules’ that you learn in class as game rules. I also wanted to make something that was not focused on combat, and for some reason ‘battle of the bands’ was the first thing that came to me. Then I guess I just naturally added my love for Weird Fantasy and for all kinds of freaks, mutants and degenerates.

Pogo-time! The first impression of a game is always visual and you have chosen a colorful collage aesthetic. What could you say about your pictures and layout choices ?

Oh, that was easy! I just had no idea what I was doing. I learned Photoshop in college and worked in other creative areas, like Magazines and Film, but that was it. So my ignorance set me free! hahaha Honestly, I knew since the beginning that I wanted a mix of punk rock and psychedelic aesthetics, the rest was just having fun trying to figure out how to do it.

What’s your point of view about itch.io? About being an TTRPG indie author?

Itch.io is pretty nice! It’s easy for a nobody like me to just put their stuff out there and bam! you’re an indie author! About that part, it’s awesome for me. I met an absurd amount of great, talented people. Just being in this space, talking to those people, you get smarter, the ideas start popping in your head, you rethink your assumptions. Also, as I see my games as one more medium where I can experiment with my writing and art, I can express my ideas and make my weird/dumb shit in a pretty unique way. And the 2 US bucks that people sometimes tip me are more than 10 bucks here, so that’s also nice. It’s also a huge privilege: I can only do that because I have a ‘day job’. I think there’s some weird neoliberal attitude in some corners (that thankfully has not infected the places I hang around) of trying pretty hard to monetize everything, and it becomes all about marketing and sales and social media engagement and whatnot, and it annoys me.

Solo-time of this concert-interview! Express yourself freely to the French audience 🙂

Croissant! Camembert! Foucault! Deleuze! I’m sorry, my sense of humor is awful. I’ll try to say this part in French, so, please, forgive me. Your language is beautiful and I didn’t want to make her suffer like this. Alors… ! Tout d’abord, un grand merci à Angela et à toutes les personnes qui ont aidé, pour avoir traduit MMnMM en français. Ce jeu est mon enfant moche que j’aime, et c’est un plaisir immense de pouvoir le partager avec vous. J’espère que vous l’aimes aussi ! Si vous aimez mon travail, n’hésitez pas à me contacter ! Et cherchez mon nouveau jeu, ‘here, there, be monsters!’, sur un groupe de monstres qui se battent pour se protéger de ceux qui préfèrent les voir disparaître. Il va être publié dans les deux prochains mois. Merci beaucoup!

Et aussi, s’il vous plaît, regardez le travail réalisé par mes incroyables amis français, Rhymes of Contraband (https://contrabandrimer.itch.io/) et Wizard Lizard (https://wizard-lizard.itch.io/) ! Merci !

If you were a character from MMnMM, how would you describe yourself?

I think I’d be a fleshy, tentacled monstrosity that plays a double-necked guitar with her tentacles. Or a melted puddle of sweat on the ground, since I live in Brazil and the heat is just too much right now.

‘Encore!’ As you’re learning French, please tell us what’s your favorite word or idiom (no explanation required ahah)

I’d say ‘sacre bleu!’ or ‘ooh la la’, but that’d be trolling too much. ‘Bourgeoisie’ has such a great derisive sound, if only I could write it without googling! Also, apart from Portuguese, French has the best-sounding ‘fuck you’.

Aime les jeux en solitaire, les dinosaures, la SF pas pioupiou, le body horror (en textes et jeux, pas en films). Tente de promouvoir au mieux l'accessibilité. Écrit parfois, traduit souvent, relit régulièrement, met en pages quotidiennement.

Laisser un commentaire

Préc.

ZIMO 2022 : l’évènement créatif du début d’année

Suiv.

Quoi de neuf chez les solorôlistes ?

Les derniers de Actualités

Aller au contenu principal