//

Les JDR Tranche de vie: jouer le quotidien

Les jeux de rôle sur table sont riches d’une grande variété dans les genres proposés. Et si certains genres sont universels et facilement reconnus ( actions, enquêtes, donjon, ..) d’autres comme les jeux cozy et les tranches de vie sont encore peu connus du grand public. J’ai déjà présenté les jeux cozy (et les jeux doudous !) dans un précédent article. Je vais donc vous parler aujourd’hui des jeux de rôle tranches de vie.

Mais au fait, c’est quoi le genre Tranche de vie?

Les mangas, le cinéma, la littérature et la BD raffolent des Tranches de Vie (tu vas aussi trouver en anglais le terme Slice of Life). Par exemple, mes filles ont récemment dévoré l’animé Nana. Quant à moi, j’ai adoré les mangas Yotsuba et Horimiya. Je suis également très fan du roman de Hiro Arikawa Au prochain arrêt [1]

Je vais vous donner ma vision du genre en ce qui concerne les jeux de rôle. Ce n’est pas une définition, c’est ma façon personnelle de les percevoir et d’y jouer. C’est donc tout à fait perfectible, certainement incomplet, et c’est très bien ainsi. Cet article a pour objectif d’engager une conversation avec vous, pas de figer les choses.

Les jeux de rôle de tranches de vie me permettent de vivre des événements et des situations quotidiennes à travers les yeux du personnage que j’incarne le temps d’une partie. Ces jeux se concentrent sur les aspects ordinaires de la vie. Les histoires que vit mon personnage n’ont généralement pas d’objectif précis, à part vivre sa vie. Elles mettent surtout l’accent sur les gens, leurs interactions et leurs routines quotidiennes.

Quand je joue à un jeu de rôle “tranche de vie”, je m’attends à ce que la partie ne suive pas le schéma classique des scénarios d’enquête, d’exploration ou de combat. Les histoires qui se développent sont souvent intimes et se concentrent sur trois éléments essentiels : les émotions, les pensées et les sentiments des personnages dans leur vie quotidienne. L’idée est de suivre l’évolution de ces aspects et de voir comment ils se développent chez les personnages, plutôt que de se concentrer sur l’action, l’aventure ou les enquêtes. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y as pas d’action ni d’aventure ni de conflits dans la vie des personnages. Simplement ce ne sont pas les éléments au centre de mon intérêt. J’explore, je m’émerveille et je joue pour découvrir mon personnage ainsi que les autres personnages de la partie. Je suis motivé avant tout par l’évolution des émotions, des pensées et des sentiments de tous les personnages joueurs ou non joueurs (PJ et PNJ).

Le genre tranche de vie me permet d’explorer et de vivre divers aspects de la vie humaine, comme les relations, la famille, la vie ensemble, le travail, l’école et la société. Il met en valeur la beauté et la simplicité des petits moments de la vie, ainsi que les tensions et les drames du quotidien. Je pense que les JDR Tranche de Vie me permettent de m’identifier fortement à mon personnage. J’y trouve parfois du réconfort comme je frémis avec lui dans les moments difficiles. Avec ces jeux je me glisse facilement dans la peau d’une autre personne, même pour une seule sessions de jeu, car jouer le quotidien a quelque chose de simple, d’évident.

Jouer le quotidien et l’ordinaire, c’est pénible?

Je me suis rendu compte en parlant de JDR Tranches de vie sur internet qu’il y avait pas mal d’idées reçues chez les rôlistes à leur sujet. Un jeu de rôle de tranches de vie, ce serait chiant. On se contenterait de jouer “comme dans la vie réelle” : métro boulot dodo, “mon chef sur mon dos toute la journée”, ou “je vais faire mes courses au magasin”. “Moi je joue aux JDR pour m’évader de mon quotidien” (citations).

Mais en fait dans ces jeux de rôle, ce qui compte le plus pour moi ce n’est pas tant ce qu’on joue (le quotidien plus ou moins banal), mais plutôt ce que je viens y chercher (jouer pour voir les émotions, les pensées et les sentiments évoluer). 

Le quotidien des personnages n’est pas forcément celui de monsieur ou madame tout le monde. Il n’est pas non plus limité à notre univers quotidien d’occidentaux. Le genre “tranche de vie” peut correspondre à de nombreux univers de jeu et à de nombreuses situations très différente! C’est à dire que c’est très varié, avec des caractéristiques qui ne demandent pas d’être développées dans un univers précis. Si je vous dit “Donjon et Dragon”, vous aurez tout de suite en tête de la fantasy avec de la magie, des combats,, des dragons et des elfes. Là où les jeux de rôle tranches de vie n’ont pas d’univers aussi clairement définis. 

Dans le jeu One Missed Call nous jouerons des relations difficiles car à longue distance, via des messages laissés sur le répondeur de nos téléphones. Dans Tiny Tavern nous suivrons la vie tumultueuse d’aubergistes dans un monde de fantasy plein d’aventuriers et de donjons. Dans Feathers nous jouerons des anges déchus tombés sur Terre qui explorent leur nouvelle identité de simples mortels. Dans Yazeba’s Bed & Breakfast nous jouerons les habitants d’une petite maison magiques perdues aux fonds des bois tenue par une mystérieuse sorcière et vivrons ce que cela fait de se choisir une famille. Dans Golden Sky Stories nous jouerons des animaux magiques de la forêt venant se mêler aux histoires du quotidien des villageois. Dans Under Hill, By Water nous jouerons le quotidien de hobbits qui ne détestent rien de plus que de partir à l’aventure. Ou dans Des couleurs de l’amitié nous vivrons à différentes époques de leurs vies un groupe d’amis.

Ce que je souhaite mettre en avant avec cette (bien trop courte) liste de jeux, c’est que le genre Tranche de Vie ne manque pas de diversité. Ce qui m’amène au principal défaut qui le dessert certainement : celui d’être varié au point de ne pas être facilement reconnaissable en s’écartant des sentiers battus. Mais ce n’est vraiment pas pour me déplaire! C’est avant tout ce que j’aime dans les jeux de rôle: vivre des expériences de jeu variées et originales.

Et donc: est-ce que c’est ennuyeux?  Hé ben non, forcément non sinon je n’y jouerai pas

C’est avant tout du JDR. Je radote mais je joue à ces jeux pour le dépaysement qu’ils me procurent. Pour l’émerveillement des situations et le plaisir d’incarner des personnages qui évoluent – pas forcément avec des statistiques chiffrées ni des points d’XP (quoi qu’il peut y en avoir!) mais avant tout dans leurs chemins de vie et la manière dont ils interagissent et se comportent avec les autres. 

Illustration tirée de Yazeba's Bed & Breakfast par Possum Creek Games

Sublimer le quotidien

J’ai découvert le genre de la Tranches de vie en jeu de rôle avec Happy Together : un jeu qui nous propose de jouer la rencontre de personnages et dont les parties tournent autour de leurs aspirations et leurs quêtes d’évolution. Je garde un souvenir indélébile – même si cette partie remonte à des années. Notamment parce que pour la première fois l’absence de grands enjeux épiques et l’absence d’action me soulageaient d’un poids. Je restais absorbé dans l’instant présent des personnages et de leurs interactions.

Dans Happy Together tout est question d’ambiance dans l’univers du jeu et d’ambiance à la table entre les joueurs. Il se passe un “truc” qui m’a plu et que j’ai trouvé magique. Les drames de la vie comme les éléments comiques nés de situations banales sont des moteurs d’ambiance puissant, pour peu que le ton et les attentes des joueurs soient au diapason.

C’est là que les jeux Tranches de vie fonctionnent à fond pour moi. En posant sur la table noir sur blanc un cadre de jeu bien particulier hors des sentiers battus de l’action et des péripéties comme moteurs de la partie, l’ambiance de ses jeux me font voyager ailleurs. Dans un ailleurs où les personnages peuvent être aussi proches ou éloignés de nous que nous le souhaitons. Où j’explore l’intimité d’un personnage qui n’est pas moi et où j’ai l’impression de vivre pleinement une expérience hors du commun.

Fin

C’est tout ce que j’avais à vous partager pour le moment. Il est probable que je revienne sur ce sujet dans d’autres articles pour discuter de certaines caractéristiques spécifiques ou pour montrer plus en détails certains jeux. Notamment j’ai très envie de parler de jeux de rôle Tranches de vie Queer car je trouvent ces jeux absolument importants. 

Je boucle cet article en mentionnant que jusqu’au 11 juin 2024 se tient le concours créatif Il était une Fois un Petit JDR 2024 dont le thème de cette année est .. QUOTIDIEN! Tiens, tiens. Est-ce ce thème qui auraient motivé cet article? Ou les qualités formidables de l’équipe qui maintient années après années ce concours créatif de JDR en 500 mots? Vous n’en avez pas la preuve ! Et je nierais tout en bloc!

Je termine avec quelques liens si vous souhaitez vous aussi explorer ce genre si riche et intéressant

Les jeux de romance sont aussi de très bons exemples de jeux Tranche de vie. Quelques ressources sur ce blog:

Et n’oubliez pas: les jeux de rôle ne sont pas pour tout le monde!


 

[1] : quelques liens concernant les mangas Slice Of Life : What Makes Slice Of Life Anime So Relatable , Les Tranches de vie: chiant le quotidien? Le lien vers le roman de Hiro Arikawa Au prochain arrêt

Matthieu B

Passionné d'informatique et de jeux de rôle, aime beaucoup trop parler de lui à la 3ème personne. Publie sur C'est Pas du JDR, créateur de forthedrama.com, anime un collectif en ligne dédié au partage, l'entraide, la transmission et l'accessibilité des jeux de l'imaginaire.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

 

Contre l'extrême droite et la montée du fascisme en France

Les résultats des élections européennes sont tombés, et l’Assemblée Nationale avec.

Nous qui jouons, écrivons, lisons et faisons vivre les jeux de l'imaginaire pour rêver à des avenirs meilleurs où les fascistes et l'extrême droite n'auront plus leur place:  accepterons-nous de rester indifférents face à l'arrivée de l’extrême droite au pouvoir?

Le 30 Juin et le 7 Juillet, nous aurons tous besoin de vous et de votre vote. Unissons-nous contre l'extrême droite. Demandons aux actrices et acteurs du monde des JDR francophones de prendre des positions publiques claires et sans équivoques.

Si vous êtes fasciste, vous n'êtes pas le bienvenu sur ce blog. C'est contraire à son règlement. Si vous lisez ceci et que vous vous dites : "Vous traitez de fasciste tous ceux qui ne sont pas d'accord avec vous!", alors vous êtes probablement un fasciste. Ou alors que vous êtes incapable de tirer des conclusions à partir du contexte politique actuel en France et de reconnaître que notre société devient dangereuse et pousse les personnes opprimées et leurs soutiens à l'hyperbole. Ce blog n'est pas fait pour vous, quittez-le. Soignez-vous. Grandissez. Apprenez des autres et de leurs différences. (adaptation du Olivia Hill Rule, No Fascists - The text for The Olivia Hill Rule is licensed under a Creative Commons Attribution Share-Alike 4.0 license)

 

 

Ceci se fermera dans 0 secondes

Aller au contenu principal