populaire

Les Jams de jeux de rôle 2020 (avril)

///

Cette page recense le plus de Jams de jeux de rôle organisées au cours de l’année 2020.

Qu’est-ce qu’une Jam ? c’est un concours de création de jeux de rôle, avec des contraintes variées ( thème, concept, format, ingrédients,..) et une limite de temps. Il peut y avoir un jury et un classement au terme du concours, mais ce n’est pas obligatoire. On y participe pour le plaisir de créer un jeu pour un thème qui t’inspire. Ou de créer un premier jeu.

Une Jam, c’est aussi un moment pour échanger, s’entre aider, demander des conseils, etc.. les participants sont là avant tout pour s’amuser.

Allez lire l’article sur le blog de Nicolas Ronvel, aka Gulix, qui participe régulièrement à ce genre de concours : https://www.gulix.fr/blog/2019/12/07/avent-2019-7-jamming/

La majorité des Jams listées ici sont publiées via le site itch.io. Elles sont donc souvent proposées en anglais. Mais rien ne vous empêche d’en lancer de nouvelles en français également : c’est gratuit et ça n’engage qu’à en parler autour de vous pour que d’autres participent !

Les Jams seront classées de la + récente à la + ancienne date de lancement.

6e Game Jam

02/05/2020 – 31/05/2020 https://itch.io/jam/6e

Une Jam pour détourner la forme et le fond du plus célèbre des jeux de rôles.

La Sainte-Jam Baptiste

01/06/2020 – 24/06/2020 https://itch.io/jam/sainte-jam-baptiste

La Sainte-Jam Baptiste est une jam afin de célébrer la culture québécoise de manière créative.
Cette jam est ouverte à tous! Que vous soyez Québécois.es ou non et peu importe votre niveau de familiarité avec le sujet.

Beyond The Super Jam

07/03/2020 – 24/05/2020 https://itch.io/jam/beyond-the-super-jam

Les fictions de super-héros sont très cool. Des pouvoirs débridés, des méchants surhumains, des lignes de temps folles… il y a beaucoup de choses à jouer.

Mais… souvent, les bandes dessinées de superhéros, les émissions de télévision et les films ont tendance à s’en tenir à l’essentiel : de grands combats spectaculaires, des one-liners qui font rire, des problèmes résolus par une simple violence. Et c’est… bien. Mais vous savez ce que je veux ? Je veux des histoires qui sont complexes sans être sombres. Je veux des comédies romantiques où le monde des super-héros n’est qu’accessoire. Je veux un documentaire sur ce que c’est que d’être un enfant qui grandit avec des pouvoirs.

Mapemounde Jam 2020

08/05/2020 – 18/05/2020 https://itch.io/jam/mapemounde2020

Mapemounde est une Jam de cartes analogique (non informatique). Les participants se voient attribuer un thème, un objectif de conception et 10 jours pour créer une ébauche jouable d’un jeu original. Habituellement, les jeux utilisent des cartes pour renforcer la participation des joueurs et pour s’assurer que chacun sait où se trouve son personnage ou sa partie. Mapemounde entend encourager la création de jeux dans lesquels la carte n’est pas un simple outil, mais une partie essentielle du jeu qui est au centre de l’histoire et de son récit.

Il était une fois un petit jeu de rôle


11/04/2020 – 26/04/2020 https://www.facebook.com/iletaitunefoisunpetitjeuderole/

Cette année ce concours vous propose de créer des jeux de rôle qui se jouent à distance. Le nombre de mots double pour passer à 500 maximum. Enfin comme chaque année nous essayons d’améliorer l’organisation du concours.

Amor Ex Machina Jam

15/02/2020 – 30/04/2020 https://itch.io/jam/amor-ex-machina

Cette jam a pour but d’écrire des jeux qui explorent les sentiments que nous, en tant qu’humains, éprouvons envers nos homologues artificiels. Qu’il s’agisse de simples robots ou d’intelligences numériques. Ces sentiments comprennent l’affection, la dépendance et même l’amour.

Que ces jeux parlent de la dépendance d’une personne envers son IA ou qu’ils racontent l’histoire d’un humain qui tombe amoureux d’un androïde vivant, cette Jam célébrera et explorera les sentiments très réels et les liens forts que les humains peuvent avoir pour les créations artificielles.

Burn your Cosmo

01/05/2020 – 01/06/2020 https://itch.io/jam/cosmos

Célébrez la franchise bien connue de Saint Seiya / Les chevaliers du zodiaque lors de cette jam de création. On vous invite à participer en créant des jeux, des dessins, de la fiction ou autre construit autour du mythe et des clichés de la série. 

Donjons & Cacanalisations

01/04/2020 – 30/04/2020 https://itch.io/jam/donjons-cacanalisation

Où vont les cacas des monstres dans les Donjons ? Quelles faunes et quelles flores peuplent des conduits d’évacuation des excréments et des eaux usées ? Toutes ces questions et bien d’autres encore trouvent des réponses au travers de cette Jam reconnue d’utilité publique.

Jam de la Cyber Convention 1.0

25/03/2020 – 10/04/2020 https://itch.io/jam/jam-cyber-convention-1

Une Jam que j’ai organisé dans le cadre de première convention de jeu de rôle francophone et internationale en ligne. Le thème choisit fut « le mur » et 20 contributions furent partagées.

COVID CO-OP Analogue Game Jam

14/03/2020 – 26/03/2020 https://itch.io/jam/covid-analogue-jam

Covid Co-Op est une Jam pour les jeux analogiques – principalement les jeux de plateau et de cartes. Tout le monde est invité à participer à la conception de quelque chose – prenez des cartes, des stylos, des dés, des jetons et voyez ce que vous pouvez trouver !

En ce moment, les communautés se rassemblent pour endiguer le flux du coronavirus, et pour célébrer cette camaraderie, la jam Covid Co-Op sera consacrée à la coopération et aux jeux coopératifs.

Asian Martial Arts by Asian Creators Game Jam

29/02/2020 – 29/04/2020 https://itch.io/jam/asian-martial-arts-by-asian-creators-game-jam

De nombreux auteurs de jeux occidentaux se sont appropriés les arts martiaux asiatiques. Cette jam est destinée aux créateurs asiatiques qui veulent créer leurs propres jeux d’arts martiaux.

Decameron Jam

25/02/2020 – 05/03/2020 https://itch.io/jam/decameron-jam

Cette Jam italienne a été créée pour exorciser la paranoïa et la panique générées par la pandémie et sa couverture médiatique. Il ne s’agit pas de ridiculiser ou de banaliser un événement réel, mais de notre façon de faire face à ces journées particulièrement frénétiques.

Poetry Jam

01/02/2020 – 01/03/2020 https://itch.io/jam/poetry-jam-february-2020

Une Jam très intéressante qui se veut inclusive pour proposer un concours de création de poésie. La page de la Jam est très documentée et très intéressante à lire. Il ne s’agit pas uniquement que créer des jeux ( même si ceux-ci sont les bienvenus)

Chicken Jam

08/02/2020 – 01/04/2020 https://itch.io/jam/chicken-jam

Une Jam pour célébrer tous les poulets dans le monde. Vivants ou non.

One Hour Game Jam

21/01/2020 – 11/02/2020 https://itch.io/jam/one-hour-game-jam

Une Jam pour créer des jeux qui se jouent en moins d’une heure ! Mais pourquoi ?

  • Dans notre vie trépidante, nous n’avons parfois qu’une heure pour jouer à un jeu.
  • Ou peut-être voulez-vous organiser une fête de 4 heures et jouer à 4 jeux.
  • Et il serait bon d’avoir plus de jeux d' »échauffement » et de « débriefing » à jouer avant ou après les jeux plus longs.

What do i even use these dice for jam

19/01/2020 – 29/02/2020 https://itch.io/jam/what-do-i-even-use-these-dice-for-jam

Il s’agit d’un jam où le point principal est de faire un jeu qui utilise toutes les formes de dés existant. C’est l’une des deux règles !

L’autre règle est de ne pas soumettre de jeux centrés sur une vision du monde raciste/sexiste/transphobe/antisémite/able/classiste. Votre jeu peut comporter du contenu sensible ou déclencheur, mais veuillez inclure une liste d’avertissements sur le contenu, le cas échéant.

Troika Tarot Jam

01/03/2020 – 31/03/2020 https://itch.io/jam/troika-tarot-jam

Une Jam de création de contextes pour le jeu de rôle Troika! au format carte à jouer, dans la veine de cette jam.

Fridge Jam

24/01/2020 – 03/02/2020 https://itch.io/jam/fridge-rpgs

Les jeux de rôle créé pour la Fridge Jam sont destinés à être joués pendant le petit-déjeuner ou pendant que vous cuisinez. Ils sont faciles et fiables, ils vous attendent, collés sur la porte de votre frigo. Quelques règles à suivre :

  • Ils doivent tenir en moins de 2 pages (pour que les joueurs puissent les épingler sur leur frigo).
  • Sans meneur de jeu (pas besoin de travailler pour mettre en place une partie).
  • Conviennent pour 1 ou 2 joueurs.
  • permettent de raconter une histoire plus longue à travers plusieurs petites sessions.

Faction Jam

16/01/2020 – 31/01/2020 https://itch.io/jam/faction-jam

La Faction Jam propose de créer des jeux, des aides de jeux, des campagnes … tout type de matériel de jeu pour jouer avec non pas des individus, mais des groupes, des communautés entières.

Goblin week

19/01/2020 – 25/01/2020 https://itch.io/jam/goblinweek

La Goblin Week est un événement annuel organisé depuis 2013. Un concours de création de jeux, de scénarios, etc.. autour du monde fabuleux de nos amis les gobelins.

Record Collection 2k20

01/01/2020 – 31/01/2020 https://itch.io/jam/record-collection-2k20

La Record Collection propose de créer des jeux en s’inspirant d’un album, d’un artiste ou d’une chanson.

L’édition précédente avait rassemblé 60 contributions : https://itch.io/jam/recordcollection2k19

Tabletop Collaboration Jam

01/02/2020 – 01/03/2020 https://itch.io/jam/tabletop-collaboration-jam

Cette jam vous encourage à étendre vos connexions au sein du milieu professionnel du JDR. C’est l’occasion pour vous de rencontrer de nouveaux membres dans la communauté, de construire votre premier jeu avec des conseils, ou d’avoir un regard neuf sur un travail de longue date. Il y a beaucoup de gens qui ont de bonnes idées, c’est votre chance de travailler avec des gens qui partagent vos idées pour les concrétiser ! Nous espérons que cette Jam élargira vos connaissances et votre expérience au sein de la communauté des JDR, et démystifiera le processus de conception de jeu. Pour vous les vétérans, nous vous encourageons à trouver quelqu’un de nouveau dans le loisir et à le prendre sous votre aile. Aidez-les, partagez vos connaissances et encouragez leur créativité !

The D2020 Game Jam!

01/01/2020 – 19/02/2019 https://itch.io/jam/d2020

Plongeons ensemble dans l’année 2020 ! Les règles sont simples !

Le jeu doit être un jeu de rôle analogique uniquement (JDR, GN, etc)
LA RÈGLE LA PLUS IMPORTANTE : Le jeu doit utiliser deux dés à vingt faces (2D20) comme mécanisme central du jeu
Le jeu doit être un jeu autonome ! Mais les hacks (jeux dérivés d’autres jeux) et autres sont plus que bienvenus. Le jeu peut être en une page, ou autant de pages que vous le souhaitez.
Vous pouvez faire du brainstorming et autres avant le début du jam, mais veuillez ne soumettre que les jeux sur lesquels vous avez travaillé pendant la période du jam
Le jeu peut être un prototype, une ébauche, etc. Il s’agit d’un jeu d’improvisation, amusez-vous avec ! Pas de pression !
AMUSEZ-VOUS !
(Totalement) Défis de conception optionnels :

Les deux dés sont en désaccord l’un avec l’autre
La mécanique n’utilise pas de résultat binaire fail/pass du D20
Le jeu se concentre sur les thèmes suivants de la nouvelle année : bonnes résolutions, nouveaux départs, fixer des objectifs, tourner une nouvelle page, etc.
Le jeu est fait pour initier de nouvelles personnes à notre super passe-temps.

Gaming Like It’s 1924

01/01/2020 – 01/02/2020 https://itch.io/jam/gaming-like-its-1924

En 2019, de nouveaux contenus ont commencé à entrer dans le domaine public pour la première fois et nous avons fêté cela avec le jam Gaming Like It’s 1923. Cette année, nous poursuivons la tradition et célébrons les œuvres de 1924. Faites des jeux inspirés par ces œuvres !

Just the Two of Us Jam

01/01/2020 – 02/02/2020 https://itch.io/jam/just-the-two-of-us-jam

Voici une jam pour les jeux de rôle à deux joueurs, bien que les fictions interactives et les jeux vidéos soient également les bienvenus, à condition qu’ils soient conçus pour deux !

Les jeux à deux joueurs se situent dans une niche entre les jeux solo plus introspectifs et les jeux à 3+ joueurs demandant plus de temps. Ils peuvent mettre en jeux la distance, la symétrie ou l’asymétrie, et permettent aux gens de créer des expériences plus intimes ou plus intenses en réduisant au minimum le nombre de joueurs nécessaires.

Ce jam est l’occasion de mettre en avant les jeux à 2 joueurs, alors ressortez vos anciens jeux ou concevez de nouveaux jeux, ou les deux !

Impossible Future

01/01/2020 – 01/01/2021 https://itch.io/jam/impossible-future

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi ressemblerait une société sans monnaie ? Et une planète avec un gouvernement mondial unifié ?
Ou la technologie qui remplacera les téléphones portables ?
Si vous faites des jeux de rôle, je vous invite à considérer ces questions en créant un nouveau jeu ! Votre jeu pourrait être dans le genre de la science-fiction, mais ce n’est pas nécessaire. Je veux surtout que vous commenciez par la question « Et si… ? » et que vous partiez de là !

Reclaim Monopoly Jam

23/12/2019 – 23/01/2019 https://itch.io/jam/reclaim-monopoly-jam

Le Monopoly en tant que jeu est souvent un punching-ball. C’est mauvais, c’est vieux, c’est juste ennuyeux. Mais nous savons que vous pouvez créer quelque chose de merveilleux en utilisant ses outils. Détournez le Monopoly et faites-en un grand jeu !

Fraudulent Gays Game Jam

19/12/0219 – 15/02/2020 https://itch.io/jam/fraudulent-gays-game-jam

Le Fraudulent Gays Game Jam consiste à créer des jeux qui incitent à mal se comporter. On vous encourage à franchir les limites et à dépasser les limites que les gens vous ont imposées dans le passé. Faites des jeux où vous pouvez être gai et commettre des crimes, des jeux qui visent à subvertir les attentes des autres, ou des jeux où vous pouvez rester et vous blottir contre autant de personnes différentes que vous le souhaitez ! Personne ne peut vous arrêter.

Stories of Storyplay Jam

05/12/2019 – 05/01/2020 https://itch.io/jam/stories-of-storyplay

Une Jam pour écrivez l’expérience fictive d’une partie de jeu de rôleou d’un storygame que vous ne penseriez pas pouvoir jouer autrement. En d’autre terme : raconter une partie de JDR qui n’a jamais eu lieu.

Pleasant Dream Jam

30/11/2019 – 31/01/2019 https://itch.io/jam/pleasant-dream-jam

Il existe de nombreuses façons de jouer à un jeu et toutes demandent d’y investir une certaine énergie. Parfois, vous n’avez pas assez d’énergie pour improviser, ou avoir à gérer vos propres sentiments est trop épuisant. De même qu’être immergé dans une histoire peut être trop intense. Être attiré par une histoire peut être trop intense.

Nous pensons qu’il y a de la place dans cette communauté de concepteurs dynamiques et inventifs pour des rêves agréables, des rituels doux et des jeux à faible enjeu.

Que ces jeux soient destinés à ceux qui n’ont plus de cuillères, qui ne sont pas dans un espace où ils peuvent être taxés émotionnellement, qui ont eu une journée stressante et qui veulent surtout se détendre ou se livrer à des fantaisies.

Cette Jam est faite pour ces jeux-là.

Hamlet Jam

17/11/2019 – 31/01/2020 https://itch.io/jam/hamlet-jam

Hamlet Jam est une Jam sur la pièce la plus objectivement cool de Shakespeare, et nous aimerions que tout le monde s’y joigne ! Vous pouvez soumettre n’importe quel type de travail pour cette jam : des jeux numériques ou physiques/analogiques sont tous les bienvenus, tout comme les bandes dessinées, les fictions, la poésie, etc. Si vous pouvez le mettre sur Itch, vous pouvez le mettre ici – à condition qu’il soit clairement lié à Hamlet d’une manière ou d’une autre.

Qu’est-ce que le jeu de rôle sans meneur ? (1/3)

//

Introduction

Le jeu de rôle est une activité riche, passionnante et accessible à tous. C’est un océan de jeux très variés : on peut jouer aux jeux de rôle quelques soit ses goûts, son âge et son temps disponible. Selon moi, l’important avec le jeu de rôle ce ne sont pas les règles, le nombre de joueurs, la taille de la boîte du jeu ou le prix : l’important c’est de vouloir passer un bon moment en faisant semblant, en participant à une aventure et en incarnant des personnages.

Dans cet océan de jeux, il y a quelques archipels peu connus. Des jeux qui se jouent différemment des autres. J’avais envie depuis quelques temps de parler de ces jeux qu’on appelle les « jeux de rôle sans meneur de jeu », « jeux de rôle tous meneurs de jeu » ou encore parfois « c’est même pas du jeu de rôle » 🙂

L’univers des jeux de rôle est passionnant. La créativité des rôlistes, leur envie de partager avec les autres : c’est ce qui me fait aimer ce loisir. Il y a énormément de générosité et de diversité. Du coup, je me suis dit que je pourrai peut-être mouiller l’ancre un instant et prendre le temps d’en parler.

Rien d’exceptionnel : moi je ne suis qu’un simple rôliste qui a découvert ces jeux un peu par hasard et je me suis pris d’une passion pour cette forme particulière des jeux de rôle “sans meneur de jeu”.  Je me suis dit qu’il pouvait être intéressant de présenter dans le détail sur ce que sont ces jeux – leur histoire, leurs caractéristiques, quels jeux pour débuter, etc… Et si au passage cela intéresse quelques lecteurs et que cela leur permet de découvrir par eux-mêmes ces jeux, de s’amuser avec, ce serait déjà bien !

Cet article est publié en 3 parties.

Abonnez vous à la newsletter du blog pour ne pas manquer la suite.

Cet article est également disponible en texte brut pour votre confort de lecture.


Les jeux de rôle sans meneur ne lavent pas plus blanc

Autant désamorcer tout de suite une polémique que je trouve vaine : je n’opposerai jamais les qualités des jeux sans meneur à celles des jeux avec meneur. Dire que les uns sont meilleurs ou moins bons que les autres est complètement faux. Jouer avec meneur ou sans meneur sont des plaisirs complémentaires : on peut aimer l’un, ou l’autre ou les deux. J’aime toutes les formes et tous les styles de jeux de rôle. Je n’ai donc pas envie ici de faire de comparaison.

Ça va sans doute mieux en le rappelant ainsi : rappelez-vous que personne n’a le pouvoir de dicter la façon dont vous pratiquez le jeu de rôle ou comment vous vous amusez. L’important est de trouver les jeux qui conviennent le mieux à vous et à vos amis.

Pour moi il n’y a pas de « vrais jeux de rôle » opposés à de « faux jeux de rôle ». Depuis 50 ans les joueurs ont inventé de nombreuses façons de s’amuser. La forme actuelle de ce qu’on appelle “sans meneur” a une histoire aussi vieille que le jeu de rôle (et même un peu plus vieille que l’appellation « jeu de rôle »).

Et si aujourd’hui les jeux sans meneur de jeu sont plus connus et plus publiés qu’avant, cela ne signifie pas que la façon d’y jouer soit meilleure ou nouvelle.


Avant de commencer …

Cet article est un texte évolutif. Cela signifie qu’il sera mis à jour régulièrement et qu’il sera accompagné de notes pour indiquer les modifications futures. Mes connaissances sont limitées et au fur et à mesure que j’apprendrai, je modifierai, j’affinerai et ajouterai des éléments à ce texte.

Cher lecteur, si vous voyez des imprécisions ou un moyen d’améliorer cet article, n’hésitez pas à me le signaler sur twitter ou dans les commentaires.


Qu’est-ce que le jeu de rôle sans meneur ?

Jouer sans meneur de jeu, c’est jouer à un jeu de rôle dans lequel il n’y a pas de Meneur de Jeu (MJ) unique et permanent. Il n’y a plus un seul participant chargé de préparer et de faire réagir l’univers du jeu suite aux décisions des joueurs pendant la partie.

Les jeux de rôle sans meneur sont prévus comme ça. IIs ne sont pas différents des autres jeux de rôle. Il n’y a juste plus une seule personne pour faire avancer l’histoire et pour faire réagir l’univers. Les joueurs continuent à incarner des personnages et à prendre des décisions pour eux. Simplement le déroulement de la partie va changer.

Comment cela se passe dans un jeu de rôle avec un meneur ?

Forcément je vais faire des généralités pour présenter le principe. Avec une grosse maille, on pourrait dire que l’énorme majorité des jeux de rôle se déroulent ainsi : le MJ propose un univers et un scénario aux autres joueurs dans lequel il est l’arbitre. Guidé par les actions et les décisions des autres joueurs, le MJ va animer la partie pour leur faire vivre une aventure passionnante. À tout moment, les autres joueurs savent que le MJ est là pour répondre à la question « Que va-t-il se passer après ? ».

Le déroulement de la partie est un échange qui part du MJ vers les joueurs en va et vient. Les joueurs incarnent les personnages au centre de l’aventure et les font réagir. Ils répondent à la situation présentée par le MJ, qui à son tour va prendre en compte ces réactions pour faire avancer l’histoire.

Si je voulais schématiser énormément (mais alors vraiment) ce qui se passe lors d’une partie de jeu de rôle, je dirai que c’est un échange : le MJ met en place des situations >> les joueurs réagissent >> le MJ modifie la situation en fonction >> etc… Ça a l’air complètement mécanique dit comme ça, mais bien entendu dans les faits c’est fluide, fun, beaucoup plus varié et riche que ça.

Sommaire

  1. Qu’est-ce que le jeu de rôle sans meneur?
  2. Comment avoir une histoire cohérente?
  3. Pourquoi jouer sans meneur?
  4. Est-ce plus compliqué de jouer à un jeu sans meneur?
  5. Quels sont les jeux avec lesquels commencer?
  6. Où trouver ces jeux de rôle?
  7. Quelles sont leurs limites?

Vous vous en doutez : si on enlève le rôle d’un MJ unique et permanent à la table, c’est donc que le déroulement de la partie va être différent. Les joueurs vont gérer cet échange différemment.

Comment se passe une partie d’un jeu de rôle sans meneur ?

Si un des participant n’a pas le rôle de MJ pendant la partie, comment cela peut fonctionner ? Qui écrit le scénario ? Propose l’univers ? Fait avancer l’histoire ? En fait chaque jeu sans meneur propose des réponses différentes à ces questions. Toujours avec une grosse maille, je vais présenter comment ces jeux fonctionnent et comment l’histoire avance.

Les réponses à ces questions sont cadrées par les règles du jeu, et c’est aux joueurs de suivre ses règles, de les interpréter, les adapter si besoin, pour que la partie se lance. Avec les jeux de rôle sans meneur, le choix des directions prises par la fiction est réparti entre les joueurs. La répartition peut être équitable. Ou alors, selon les jeux, certains joueurs peuvent avoir plus de pouvoir sur certains aspects de l’histoire et de l’univers. Le déroulement de la partie va donc venir de l’ensemble des joueurs qui vont à la fois faire avancer la partie et interpréter des personnages.

Tous les jeux de rôle sans meneur ne gèrent pas de la même manière comment la fiction avance. Par exemple :

  • certains jeux proposent de faire tourner le rôle de MJ autour de la table. Tous les joueurs vont incarner des personnages, mais pendant la partie ils vont à un certain moment devenir également MJ. On parle de “MJ tournant”.
  • certains jeux découpent la partie et l’univers fictif en morceaux : chaque morceau est alors confié à un joueur. Les joueurs incarnent un personnage et auront en plus un rôle de MJ limité.
  • certains jeux suppriment l’idée de donner à un seul joueur un pouvoir sur la partie. Ils proposent que l’ensemble des joueurs la gèrent ensemble. N’importe qui à la table peut introduire de nouveaux éléments et expliquer comment cela intervient dans la partie.

Quelques exemples

Le jeu Fiasco découpe la partie en 2 actes et une conclusion. Chaque acte comprend un nombre de scènes fixe dans lesquelles un personnage va être sous les projecteurs, au cœur de l’action. Quand un joueur a un personnage au centre d’une scène, les autres joueurs vont interpréter les autres personnages qu’ils croisent – ça peut être leurs propres personnages. Ils vont avoir le choix entre créer la scène pour le joueur actif ou déterminer si la scène se termine bien pour son personnage ou mal.

Svart av kval, vit av lust est un jeu dans lequel les joueurs jouent des vampires dans des histoires sombres de luttes de pouvoir. La partie débute par la création d’une carte de relations représentant l’ensemble des enjeux et des lignes de tension entre les personnages. Un élément exceptionnel venant de se produire dans leur histoire commune vient de survenir – ce peut être une prophétie sur le point de s’accomplir, un nouveau venu qui renverse l’ordre établi des vampires, etc… La carte des relations est “en tension” et quand la partie commence, les joueurs peuvent voir clairement sur cette carte les situations brûlantes qui vont “exploser”. La partie se déroule alors de la manière suivante :  à tour de rôle un joueur choisit une situation qui l’intéresse, un lieu et des personnages et va jouer cette situation. Ce joueur va décrire la situation, poser l’ambiance de la scène et être clair sur ses enjeux. Tous les joueurs participent avec lui, jouent leurs personnages, éventuellement des personnages secondaires. Mais c’est au joueur actif de décider quand il y aura un conflit encadré par les règles et quand couper la scène.


Comment avoir une histoire cohérente ?

La cohérence de l’histoire, c’est ce qui va faire que les joueurs vont s’amuser à faire semblant, qu’ils vont prendre du plaisir à incarner leurs personnages, à faire avancer l’histoire et c’est qui va créer l’ambiance pendant la partie.

Les jeux de rôle sans meneur ont des règles du jeu qui sont spécifiquement prévues pour créer des aventures cohérentes. Souvent ces règles vont donner aux joueurs des possibilités et des choix à faire qui vont modifier directement ou indirectement le développement de la partie- en plus de se concentrer sur l’interprétation de leurs personnages.

Par exemple, au lieu d’avoir un joueur qui choisit où son personnage avance et quel ennemi il cible avec son attaque, les règles peuvent demander au joueur de choisir entre 1/ soit de décider les enjeux du combat ou 2/ s’il réussit à porter son attaque – et les autres joueurs, ensemble, pourront décider de l’autre option. C’est un exemple – il y autant façons de gérer ce type de situation que de règles de jeux de rôle sans meneur.

 Les règles encadrent vraiment l’avancée de l’histoire, sans limiter les joueurs : le principe reste identique à tous les jeux de rôle – l’imaginaire et la liberté de choix et d’action sont les principes les plus importants.

Oh, ça ne signifie pas que les joueurs peuvent perdre le fil et qu’un événement vienne perturber la cohérence de l’histoire. Comme dans n’importe quelle partie de jeu de rôle, ce genre d’incident peut arriver.

Mais de mon expérience de joueur comme de meneur de jeu, ce genre de situation se règle en faisant une pause et en discutant ensemble des solutions possibles. Il n’y a pas plus de chance qu’une histoire dérape avec ou sans meneur de jeu.

Sommaire

  1. Qu’est-ce que le jeu de rôle sans meneur?
  2. Comment avoir une histoire cohérente?
  3. Pourquoi jouer sans meneur?
  4. Est-ce plus compliqué de jouer à un jeu sans meneur?
  5. Quels sont les jeux avec lesquels commencer?
  6. Où trouver ces jeux de rôle?
  7. Quelles sont leurs limites?

Pourquoi jouer sans MJ ?

Le but de chaque jeu de rôle est de s’amuser et de produire une expérience plaisante pour l’ensemble des joueurs. Les jeux de rôle sans meneur ne font pas exception. Le principe reste le même : les joueurs interprètent des personnages vivant une aventure. Je me répète, mais jouer avec meneur ou sans meneur sont des plaisirs complémentaires : on peut aimer l’un, ou l’autre ou les deux.

Cela va dépendre du jeu, de ce qu’il propose de jouer. Chacun est différent, a ses envies, ses préférences. Aussi je vais parler à mon petit niveau de joueur et expliquer pourquoi je joue à ces jeux. L’idée une fois de plus n’est pas de dicter une norme ou de grands principes qui vaudront pour tous. Simplement je vais tacher de répondre à mon niveau à cette question.

Si je joue à des jeux sans meneur, c’est avant tout par ce que j’aime voir les idées de tous les joueurs émerger pendant la partie, s’imbriquer, se compléter : je recherche avant tout à jouer pour être surpris par l’ensemble de la table. La progression de l’histoire vient de l’ensemble des joueurs à la table. J’aime ce niveau très particulier d’écoute et de prise en compte des idées de chacun.

C’est une proposition différente de celle où l’un des participants auraient à lui seul le rôle d’animer la partie. Je veux voir les envies des joueurs et leur imaginaire surgirent et influencer la partie à tout moment.  Peut-être vais-je jouer avec des inconnus et découvrir des imaginaires très différents du mien. La dynamique de la partie va m’amener à découvrir leurs propres imaginaires alors que nous allons créer ensemble un univers, des personnages et faire avancer l’histoire ensemble. Je trouve souvent pendant mes parties que les liens créés entre les joueurs pendant la partie sont riches et créés quelque chose de fort.

Sommaire

  1. Qu’est-ce que le jeu de rôle sans meneur?
  2. Comment avoir une histoire cohérente?
  3. Pourquoi jouer sans meneur?
  4. Est-ce plus compliqué de jouer à un jeu sans meneur?
  5. Quels sont les jeux avec lesquels commencer?
  6. Où trouver ces jeux de rôle?
  7. Quelles sont leurs limites?

Ce que j’aime également c’est vivre d’autres types d’histoires, des fictions abordées avec un angle différent de celui proposé par un jeu où les personnages forment un groupe. Car souvent dans les jeux de rôle sans meneur les règles vont proposer un schéma plus ouvert et libre que celui d’un groupe uni de personnages avançant dans un but commun.

Quelques exemples :

  • Cozy Town où l’on joue la vie d’un village paisible qui se développe au fil des saisons et où tous les joueurs vont jouer l’histoire du village avec une vision très large.
  • Dream Askew qui propose de vivre la vie d’une communauté queer survivant à l’Apocalypse. Le thème est fort et la manière de jouer une partie se fait sous la forme de scènes déconnectées dans un premier temps les unes des autres, en suivant uniquement la curiosité des joueurs. Une partie ressemble alors à des tranches de vie qui vont progressivement se connecter entre elles naturellement
  • Fiasco où l’on joue pour voir des personnages motivés par leur orgueil personnel s’enfoncer dans une spirale de la lose qui finira mal et où chacun va chercher à tirer son épingle du jeu
  • Durance propose un univers carcéral dans l’espace, un univers dur, violent, coupé du reste du monde et dans lequel chaque joueur va interpréter deux personnages situés pour l’un du côté de l’ordre et de la loi, pour l’autre du côté des prisonniers. Les tensions entre les personnages sont fortes
  • Final Girl reproduit les slashers, les films où un antagoniste va décimer un à un les personnages de l’histoire. Les joueurs n’incarnent pas un personnage fixe et vont à tour de rôle interpréter le tueur qui décimera petit à petit l’ensemble des personnages.

Une autre chose que j’aime énormément, qui n’est pas propre aux jeux sans meneur mais qui est particulièrement présent dans ces jeux : le fait de pouvoir choisir ensemble avec les autres joueurs l’univers du jeu au début de la partie. De nombreux jeux proposent ainsi des règles qui laissent libre le contexte dans lequel va se dérouler la fiction. Les joueurs créent alors l’univers tout en jouant, aussi facilement qu’ils font avancer l’histoire ensemble. Toujours en se reposant sur les règles du jeu pour s’aider.

Enfin dans mon expérience j’ai souvent trouvé l’expérience des parties plus intenses. C’est totalement subjectif, bien entendu. Mais je ne compte plus les parties où j’ai eu ce sentiment d’avoir participé à une histoire riche, complète et très impliquante en termes de role play.


Est-ce plus compliqué de jouer à un jeu sans meneur ?

Sommaire

  1. Qu’est-ce que le jeu de rôle sans meneur?
  2. Comment avoir une histoire cohérente?
  3. Pourquoi jouer sans meneur?
  4. Est-ce plus compliqué de jouer à un jeu sans meneur?
  5. Quels sont les jeux avec lesquels commencer?
  6. Où trouver ces jeux de rôle?
  7. Quelles sont leurs limites?

Certains jeux sans meneur sont très accessibles aux débutants. Cela peut être contre-intuitif, mais dans les faits c’est le cas. Par exemple, j’ai remarqué que certains jeux permettent de libérer la parole à une table avec des débutants.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser avant d’avoir essayé, il n’y a pas besoin d’avoir une forte capacité à improviser ou d’une grande créativité pour s’amuser. C’est particulièrement visible dans des parties avec des enfants et des adultes débutants. L’absence d’un unique joueur chargé de faire réagir l’histoire permet à chacun d’exprimer ses idées et au final de contribuer à hauteur de ses envies et de ses capacités.

 On a le droit d’être timide et de jouer à un jeu de rôle sans meneur. Dans les faits souvent les joueurs s’entraident pendant la partie. L’absence d’un référent unique et le fait qu’ils partagent ensemble la responsabilité de l’histoire et la responsabilité de l’animation de la partie les encouragent à l’entraide et à la coopération.

Comme certains jeux avec meneur, les jeux sans meneur sont le plus souvent sans préparation. C’est également un facteur important pour faciliter leur accessibilité. On peut sortir un jeu sans meneur sur la table et y jouer dans l’instant. Cela offre toute sorte de possibilités : jouer dans des lieux inattendus (dans un bar avec des inconnus, lorsqu’on patiente dans un lieu avec ses enfants) ou même jouer dans une soirée jeux entre deux autres jeux. Ou encore de remplacer le jeu de rôle auquel nous avions prévu de jouer ce soir alors qu’un joueur manque à l’appel.


Quels sont les jeux avec lesquels commencer ?

Voici une sélection de jeux que je conseille pour débuter.

For the Drama

For the Drama est un site qui propose une trentaine de jeux de rôle sans meneur. Il s’agit de jeux présentés sous la forme de cartes qui sont lues à tour de rôle par les joueurs. Ces cartes posent des questions à leurs personnages, et en y répondant les joueurs font avancer l’histoire. Ce sont des jeux qui ont été beaucoup appréciés par des débutants de tout âge.

For the Drama permet d’imprimer ces jeux ou de jouer directement depuis un smartphone ou un navigateur internet : https://www.forthedrama.com

 C’est aussi un projet communautaire et les joueurs qui apprécient une partie y sont invités s’ils le désirent à créer leurs propres jeux.

Parmi les jeux proposés, For The Band, Sur le canapé, Un dernier tour de piste et Le Chat a disparu (pour les enfants de 4 à 10 ans) sont très adaptés pour la découverte.


Fiasco

Fiasco propose de jouer des aventures comme dans les films de frère Cohen : on y joue des personnages qui vont aller de mal en pis dans une histoire reposant sur des situations où ils sont motivés par leur orgueil.

L’ambiance de histoires jouées est douce amer. On prend du plaisir pendant la partie à voir les personnages réagir à des situations du quotidien qui ne leurs sont pas favorables.

Ce jeu a été longuement développé, et il existe un nombre important d’univers proposés (plus d’une cinquantaine en français, plus de 300 en anglais).

Fiasco est un jeu édité en France par Edge Entertainment : http://www.edgeent.fr/jeux/collection/fiasco


La chute du réseau Fahrenheit

Les joueurs incarnent dans ce jeu des activistes, les membres d’une cellule hier très active mais aujourd’hui dissoute. Ils se retrouvent poursuivis par les services de l’Etat qui les considèrent comme des malfaisants.

C’est un jeu édité par Studio absinthe et est disponible ici : https://khelren.itch.io/fahrenheit


Image result for dream askew

Dream Askew

Dans un monde frappé par l’Apocalypse, une communauté marginalisée de personnes queer tente de faire face et de construire une utopie. Un jeu qui parle d’amour, de survie et de ce que cela représente d’essayer de faire communauté lorsque tout s’écroule.

Un jeu de Avery Alder, uniquement disponible en anglais :  https://buriedwithoutceremony.com/dream-askew


Microscope

Microscope occupe une place à part dans les jeux de rôle. Il propose de créer ensemble une frise temporelle dans un univers créé de toute pièce par les joueurs. La partie va consister à se déplacer sur cette frise pour dessiner les moments importants de l’histoire puis de zoomer pour créer des scènes et interpréter des personnages à des moments clés de l’histoire.

La simplicité et la clarté de ses règles en font un jeu idéal pour découvrir les jeux de rôle. Des joueurs à partir de 12-14 ans peuvent y jouer en toute autonomie.

C’est un jeu édité par Lame Mage, uniquement en anglais malheureusement pour l’instant : http://www.lamemage.com/microscope/


Image result for prosopopée jdr

Prosopopée

Prosopopée propose de jouer des histoires très inspirés par les œuvres de Miyazaki. Les joueurs incarnent des êtres surnaturels descendant dans un monde pour résoudre les problèmes entre les humains et la nature.

Le jeu est édité par Frédéric Sintes et est disponible ici : https://www.limbicsystemsjdr.com/boutique/prosopopee/


De mauvais rêves

Dans De mauvais rêves vous jouez un membre d’une tribu nomade maudite par l’esprit Libellule à la demande du grand Renne Boazu.

Avec les autres joueurs vous cherchez à libérer la famille de vos personnages de la malédiction. D’autres y sont arrivés avant vous, c’est une tâche difficile mais pas impossible. Saurez-vous dépasser les rancœurs de chacun et réapprendre à vivre ensemble ?

Le jeu est édité par Julien Pouard et disponible gratuitement ici : https://www.drivethrurpg.com/product/215295/De-Mauvais-Reves

Image result for jdr de mauvais rêve

Image result for happy together jdr

Happy Together

Happy Together propose de jouer des tranches de vie de personnages dans un genre des films “feel good” : dans un mode doux et contemplatif.

 Pendant une partie, le jeu met l’accent sur les moments paisibles. Une partie de Happy Together est souvent un moment paisible pour les personnages comme pour les joueurs. Il est parfait pour découvrir une forme de jeu de rôle sans conflit violent.

Le jeu est édité par Gaël Sacré et disponible ici : http://www.maitrebois.com/h-a-p-p-y-t-o-g-e-t-h-e-r/


Cozy Town

Cozy Town propose de jouer à Animal Crossing ou Stardew Valley. On y incarne les habitants paisibles d’un petit village fantastique. Ils traversent ensemble une année au gré des saisons, organisant des fêtes, accueillant des visiteurs et faisant vivre leur communauté.

La version française à prix libre est disponible ici : https://willox.itch.io/cozy-town-vf

Le jeu est édité par Sword Queen Games et est disponible ici en anglais : https://temporalhiccup.itch.io/cozy-town


Image result for perdu sous la pluie jdr

Perdus sous la pluie

Perdus sous la pluie est un jeu d’horreur insidieuse dans lequel les joueurs incarnent des enfants qui se sont égarés lors d’une averse. L’averse devient un monde étrange peuplé de créatures étranges. La partie s’arrête lorsqu’il ne reste qu’un seul enfant.

Le jeu est édité par Vivien Féasson et disponible sur Amazon.


Zombie Cinema

Zombie Cinema nous fait jouer une attaque de Zombie, comme au cinéma ! Depuis les premiers flash info à la TV annonçant des émeutes, puis les premiers incidents relatant des individus s’en prenant brusquement sans raison à des passants et les mordant ..

Tout va rapidement dégénérer, les personnages devront choisir entre l’entraide et la trahison pour survivre.

Un jeu de Eero Tuovinen traduit en français et disponible ici : https://www.arkenstonepublishing.net/zombiecinema/resources

Image result for zombie cinema rpg

Où trouver ces jeux de rôle ?

Il existe de nombreux sites internet et boutiques qui proposent des jeux sans meneur.

Quelques boutiques francophones :

Blogs & sites

Sommaire

  1. Qu’est-ce que le jeu de rôle sans meneur?
  2. Comment avoir une histoire cohérente?
  3. Pourquoi jouer sans meneur?
  4. Est-ce plus compliqué de jouer à un jeu sans meneur?
  5. Quels sont les jeux avec lesquels commencer?
  6. Où trouver ces jeux de rôle?
  7. Quelles sont leurs limites?

 Pour les anglophones, des boutiques non spécialisées en jeu sans meneur mais qui contiennent de nombreuses références :


Quelles sont leurs limites ?

Les jeux sans meneur ont leurs défauts et leurs limites. Comme tous les jeux, j’aurai envie de dire. Mais je peux tirer quelques généralités de mon expérience et des retours de parties que j’ai pu lire sur internet.

Comme pour chaque jeu, il faut tout d’abord que sa proposition plaise aux joueurs et qu’ils aient envie d’y jouer, de s’investir le temps d’une partie. Les joueurs participent activement à la partie. Ils ne vont plus être uniquement dans des situations où leurs personnages réagissent.  Cela signifie aussi que les joueurs doivent oser proposer des idées. C’est au final très simple et les règles du jeu les guident. Simplement l’investissement des joueurs est différent. Peut être parfois plus important, ce qui peut également dans certains jeux fatiguer plus les joueurs.

La part consacrée à l’univers dans les jeux sans meneur peut également être moins développée dans les règles. Les joueurs doivent pouvoir s’approprier l’univers du jeu, le faire vivre et le développer pendant la partie. Mais certains joueurs pourront être déconcertés ou tout simplement préférer des univers déjà existant.

Les aventures jouées, si elles ne sont pas moins profondes et riches, ne contiennent pas de secret pour les joueurs : les secrets s’il y en a sont pour les personnages. Mais cela n’empêche pas les joueurs d’avoir des secrets entre eux.

Enfin comme ces jeux changent le déroulement de la partie, les rôlistes vétérans pourraient au départ avoir plus de mal à trouver leurs marques. Ou ne pas aimer ça. Encore une fois je me répète : on peut aimer jouer avec ou sans meneur, comme on peut aimer les deux.


Sommaire

  1. Qu’est-ce que le jeu de rôle sans meneur?
  2. Comment avoir une histoire cohérente?
  3. Pourquoi jouer sans meneur?
  4. Est-ce plus compliqué de jouer à un jeu sans meneur?
  5. Quels sont les jeux avec lesquels commencer?
  6. Où trouver ces jeux de rôle?
  7. Quelles sont leurs limites?

Fin de ce premier chapitre

Merci de m’avoir lu. J’espère que ce premier chapitre vous aura permis de mieux comprendre ce que sont les jeux sans meneur – et également ce qu’ils ne sont pas.

Si vous avez envie d’essayer ces jeux de rôle mais que vous n’avez pas de joueurs disponibles, vous pouvez vous rendre sur l’Auberge Virtuelle où ce type de jeux sont proposés régulièrement.

N’hésitez pas à poser vos questions à la suite de cet article dans les commentaires. J’y répondrai avec plaisir !

La suite de cette série dans une semaine avec l’Histoire des jeux de rôle sans meneur où on parcourra 50 ans d’histoire des jeux de rôle. Avec quelques belles surprises !

Les illustrations de cet article sont issues des sites pixabay et pexel.

Jouer aux jeux de rôle avec des enfants

///

C’est bien connu : si les joueurs de jeux de rôle ont des enfants, c’est pour avoir une table de jeu toujours à portée de main à la maison 🙂

Des rôlistes nés

Je suis l’heureux papa de deux jeunes filles et nous jouons beaucoup, à toute sorte de jeux. Mais il m’a fallu du temps pour franchir le pas et jouer aux JDR avec elles. Et c’est bien dommage ! Car je confirme : les enfants sont des rôlistes nés. Ils adorent ça, en redemandent et débordent d’idées !

Depuis nous jouons régulièrement aux jeux de rôle (JDR), à des jeux à histoire et à des livres dont vous êtes le héros.

En mars de cette année, j’ai aussi eu la chance de jouer avec des enfants + âgés (10-12 ans) lors d’une convention sur Villeurbanne : là encore c’était carrément enthousiasmant !

Il y a 2 jours sortait un article pour jouer « entre vieux » à des JDR sur le pouce. Sur twitter, Tifereth me fait alors remarquer qu’elle serait preneuse d’une liste de jeux similaires, mais pour jouer avec ses kids.

Je me suis dit que le sujet pourrait être utile à d’autres rôlistes avec des mômes à portée de dés.

Oulalaa ! mais ça ne doit pas être évident de se lancer dans un jeu de rôle avec des gones !

Oui et bien je ne sais pas pourquoi, mais c’est un peu ce que je me disais il y a encore un an. Alors que :

  1. Non ce n’est pas compliqué de faire un jeu de rôle avec des enfants. Ils le font déjà naturellement entre eux en jouant à « on dirait que » ou « et si j’étais .. ». Tu n’as pas forcément besoin d’avoir une règle du jeu. Raconter des histoires interactives avant d’aller se coucher marche très bien !
  2. Non tu n’as pas besoin d’avoir été maître de jeu jusqu’à Bac+8, ni d’avoir préparé un scénario avant de jouer avec de jeunes joueurs. Ils adorent participer et créer des univers, des aventures, .. bref tu peux arriver les mains dans les poches et commencer à jouer là – tout de suite ( je t’en parle en fin d’article avec quelques conseils pour ça ).

Pourquoi jouer aux jeux de rôle avec les enfants ?

Si tu connais uniquement de nom, mais que tu n’y as pas encore joué, voilà en quelques mots pourquoi c’est sympa les jeux de rôle :

  • Les enfants adorent raconter des histoires et les vivre. C’est un truc inné chez eux. On pourrait penser que nous perdons ce truc en vieillissant : pas du tout ! 😊
  • Créer et jouer des histoires ensemble, c’est une chouette façon de se créer des souvenirs en commun, de partager un imaginaire
  • Jouer à une partie de jeu de rôle est aussi cool pour les enfants que pour les plus grands (oui, toi, l’adulte). On fait fonctionner ensemble notre imagination et ça décrasse la créativité
  • Si tu joues avec un groupe d’enfants, c’est un bon moyen de leur apprendre à jouer en équipe. Une partie de jeu de rôle est un bon moyen d’initier à l’esprit d’équipe et de transmettre des valeurs de coopération et de respect mutuel (voir en fin d’article quelques conseils pour y arriver sans peine)
  • C’est super amusant ! J’ai toujours trouvé nos parties de jeux de rôle bien plus fun que n’importe quel autre jeu de société.
  • Enfin le jeu de rôle est une porte d’entrée vers d’autres activités : coloriage de monstres, dessin de donjons, bricolage d’épée en mousse, chasse aux trésors, cuisine avec de vieilles recettes du Moyen Age, etc.. Inventer ensemble des histoires, ça permet aussi de déborder sur de nombreux autres sujets qui seront autant de futures activités.

Faut-il des JDR spécifiques pour jouer avec les mouflets ?

Récemment j’ai vu passer l’idée suivante sur un fil twitter : arrêtez de jouer à des jeux de rôles pour enfants ! Jouez avec vos enfants, mais avec vos jeux habituels.

Je trouve le conseil très intéressant. On peut très facilement choisir un jeu de rôle « pour les grands » et l’adapter au plus jeunes. Il suffit parfois de changer le ton, de modifier quelques mots ou bien d’expliquer au passage un nouveau concept.

Et j’ai découvert que des nombreux rôlistes pratiquent déjà des JDR comme Chroniques Oubliées ou Une année de répit dès 6 ans !

Quelques JDR pour jouer avec les enfants

Comme pour toutes les listes de jeux publiées sur ce blog, n’hésites pas à participer dans les commentaires pour indiquer un jeu qui n’y figure pas et que tu as testé. Ou pour me dire que je me plante et qu’il faut rectifier une information.

Dès 3 ans

Ma première aventure

Voici 2 Livres dont vous êtes le Héros adaptés aux enfants de 3 ans ! J’y ai joué sans problème avec ma plus jeune fille et multiplié les parties.

Ces livres-jeux sont des petits bijoux, très beaux, bien réalisés et très astucieux. Pour jouer, il suffit de répondre aux questions posées par le lecteur. Celui-ci tournera alors les pages du livre en fonction des réponses.

En effectuant des choix, l’enfant participe à une aventure interactive avec un objectif à atteindre. Dans En quête du Dragon, il s’agira d’adopter un dragon. Dans le second livre-jeux, la Découverte de l’Atlantide, on part en sous-marin dans le fond des océans à la recherche de la mystérieuse cité engloutie de l’Atlantide.

Au niveau du matériel, les illustrations sont juste magnifiques. Les règles du jeu sont fort simples : en fonction des choix de l’enfant, il suffit de tourner des volets découpés dans les pages.

Un système très bien pensé de roues permet de se rappeler des objets ramassés lors de l’aventure et des éventuels petits bobos qui viendront modifier la fin de l’aventure.

Une partie dure moins de 10 minutes et souvent on en enchaîne plusieurs !

Disponible au format livre en français :

Story Cubes / Imagidés

Des dés à lancer pour raconter ensemble une histoire en fonction des dessins représentés sur chaque face.

Chaque dé peut représenter un personnage, un animal, un lieu, une action ou un symbole.

A ton tour, tu choisis un dé et ajoute l’élément qu’il représente à l’histoire. On peut raconter une histoire créée de toute pièce, ou s’amuser à partir d’une histoire déjà connue par les enfants.

C’est un jeu très facile à prendre en main, et des enfants de différents âges peuvent facilement s’entre aider et jouer ensemble en toute autonomie.

Boîtes de dés disponibles dans presque tous les magasins disposant d’un rayon jeu, librairies, grandes surfaces, ..

Story cube: https://www.youtube.com/watch?v=-DrY0lFnGPw

Imagidés : https://www.youtube.com/watch?v=GmR1iBqwMJ4

Dès 4 / 5 ans

A cet âge, on peut déjà commencer à jouer à des jeux un peu plus longs. Il faudra souvent l’aide d’un adulte pour expliquer, lire un texte ou lire le résultat d’un dé. Mais il n’empêche : tous les retours que j’ai eu de parents jouant avec leurs enfants sur cette tranche d’âge sont vraiment enthousiasmant. Aucune raison de s’en priver et ou d’attendre l’acquisition de la lecture !

Petite Histoires

Un petit jeu dans lequel on raconte ensemble la toute petite histoire d’un tout petit héros ! J’y joue beaucoup avec ma plus jeune fille qui a 4 ans. Cela m’a motivé à le traduire et à vous le proposer : https://matthieu-be.itch.io/petites-histoires

Le Chat a disparu !

https://www.forthedrama.com/games/lechat

Voilà un jeu que j’ai créé pour jouer avec mes filles de 4 et 7 ans. Elles adorent y jouer : le jeu est court et permet de très facilement se glisser entre l’histoire du soir et le dodo. Ou pour jouer dans la voiture, dans une salle d’attente, etc..

Dans Le Chat a disparu!, la Princesse du royaume a perdu son chat qui s’est enfui dans la forêt magique. Elle charge les enfants d’aller le retrouver car elle sait qu’ils sont curieux et courageux.

Le jeu est une succession de cartes que l’on lit ensemble. Les cartes posent des questions aux enfants comme :

  • Tu es devant une grotte qui sent très mauvais. Qui habite ici ? Comment va t’il t’aider à retrouver le Chat ?
  • Il fait très sombre ici, qui te redonne du courage ? Comment ?
  • Tu sais que la Princesse a grondé le Chat ce matin. Pourquoi ?

Une partie dure en général de 10 à 15 minutes et plaît beaucoup.
Des amis m’ont fait le plaisir de le tester en famille et pendant des événements publiques.

Ah oui : le jeu se joue sur smartphone ! Il est gratuit, ce qu’il fait que vous pouvez l’avoir toujours sur vous pour y jouer à tout moment.

Cozy Town

Cozy Town est un jeu de rôle et de dessin extraordinaire ! Je pense que chaque parent devrait essayer d’y jouer avec ses enfants tellement l’expérience est agréable et enrichissante.

Dans ce jeu, les joueurs créent ensemble un paisible petit village et vont donner vie à ses habitants au fil des saisons. Les valeurs d’amitié, d’entre-aide et d’accueil sont au centre même de Cozy Town. Tout en racontant l’histoire, les joueurs dessineront le village et les personnages de l’histoire.

Le jeu est disponible à prix libre et en français ici : https://willox.itch.io/cozy-town-vf

Quelques exemples de mes propres parties en famille ou entre amis :

Le Monde des dessins

C’est un jeu que j’ai traduit à partir d’un post de forum. Très similaire aux jeux d’histoire comme StoryCube/Imagidé, mais on joue cette fois-ci avec des crayons de couleurs en ajoutant des formes simples (carré, ligne droite, ligne courbe, …) ou complexes (étoiles, maison, cœur, …) sur une feuille blanche.

Ma grande de 6 ans adore ce jeu. Il permet des parties de 20 minutes environ et le petit plus c’est qu’à la fin on garde du joli dessin qui nous rappellera plus tard l’histoire que nous avons créé ensemble.

Gratuit et en français, règles disponibles ici :https://www.cestpasdujdr.fr//le-monde-des-dessins/

Petits détectives de monstres

Les enfants jouent des petits détectives chargés de résoudre des problèmes liés à des Monstres dans des maisons. L’adulte / le meneur de jeu a créé un monstre ou en a choisi un dans une liste et est chargé de guider les petits enquêteurs et de réagir au succès ou à l’échec de leurs actions.

Je l’ai lu il y a longtemps, mais pas encore testé. J’ai trouvé la forme comme le fond (les conseils, le type de jeu, ..) excellents.

En français, vendu au format livre : http://www.petitsdetectivesdemonstres.com/

Amazing Tales

Mon chouchou en ce moment pour jouer des aventures avec ma fille la plus âgée. Non seulement je trouve les règles simples, mais surtout elles permettent sans peine aux enfants de faire des choix par eux-mêmes.

Les conseils donnés aux parents qui n’auraient jamais joué avec des kids sont, selon moi, les meilleurs que j’ai pu lire (et justifierai à eux seuls la lecture du jeu !). Les règles sont du même bois : simple, mais intéressante car elles laissent une grande liberté aux enfants pour jouer avec leurs idées tout en laissant à l’adulte qui mène la partie des ficelles pour guider.

Amazing Tales propose plusieurs univers différents, avec des tables aléatoires de personnages, de graines d’aventures, de lieux, d’objets … pour jouer des Pirates, du médiéval fantastique, de la magie au fond des bois ou des aventures dans  l’espace !

En anglais, format PDF ou livre :  https://amazing-tales.net/

Milky Monsters

De l’exploration de donjons plein de pièges, de monstres sympas et des trésors à découvrir ! Milky Monsters a été créé par un fan de jeux de rôle à l’ancienne pour jouer lors de la fête d’anniversaire de son fils. Le jeu a été depuis publié au format PDF. Il propose des règles très accessibles et complètes ainsi que des conseils pour avant, pendant et après la partie.

L’auteur a publié le jeu avec l’aide de son fils de 8 ans qui désormais est devenu un rôliste aguerri qui dessinent lui même ses donjons 🙂

En français, format PDF gratuit : https://guillaumejentey.wixsite.com/rpg-and-art/blank-2

Sorcières & Sortilèges

Sorcières & Sortilèges propose aux joueurs d’incarner le rôle de sorcières et de vivre des histoires prenant leurs sources dans la fantasy, les contes de fées et les histoires pour enfants. Le jeu s’adapte à l’âge des enfants, avec une fiche de personnage simplifiée pour les enfants de 4 ans. Le kit de démonstration est gratuit, ainsi que plusieurs scénarios. Toute les informations sont disponibles ici et .

No Thank you Evil

Un des jeux de rôles les plus connus dans cette catégorie car il a été largement distribués et récompensés. Il existe en plus de nombreux suppléments et formats : boîtes avec accessoires, PDF, etc..

No Thank you Evil propose des règles et un univers évolutif en fonction de l’âge des joueurs. On y joue des aventures le temps d’une excursion dans un univers fantastique haut en couleur.

J’ai trouvé la lecture des livres très pédagogique et claire.

En anglais, voir le site de l’éditeur : http://www.nothankyouevil.com/

le PDF : https://www.drivethrurpg.com/product/180660/No-Thank-You-Evil

Hero Kid

Je n’ai ni lu ni testé, mais je le cite car je sais qu’il a été joué avec bonheur par beaucoup de familles. Le jeu propose un système principalement orienté vers le combat (de ce que j’ai compris) et des feuilles de personnages très sympathiques (traduites en plusieurs langues).

Si vous y avez joué et voulez en parler, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires !

En anglais, livre ou PDF : https://www.drivethrurpg.com/browse.php?keywords=hero+kid&x=0&y=0&author=&artist=&pfrom=&pto=

Les fiches de personnages en français : https://www.drivethrurpg.com/product/115152/Hero-Kids–Fantasy-Supplement–Hero-Cards–French

Dès 6 ans

Comment j’ai adopté un gnou / un dragon

Un jeu d’improvisation d’histoire très sympa (même pour les plus grands). On tire au hasard une histoire incroyable à raconter aux autres. Par exemple : « j’ai marché sur la Lune » ou « je lis l’avenir dans la purée de pomme de terre » ou « j’ai passé une très bonne soirée avec une fée. Puis le joueur lance 6 dés sur lesquels sont indiqués des mots de liaisons grâce auxquels il va raconter son histoire. Exemple : Je dois vous avouer / Tout à coup / J’avais prévu le coup / Mais / C’est comme ça que …

Testé en début de soirée avec des rôlistes plus âgés, c’est aussi un excellent jeu pour briser la glace avant une partie.

Je le place à partir de 6 ans car lire les dés peut être utile, mais surtout il y a des formules de liaison qui peuvent être difficile à appréhender. Je l’ai fait lire à une institutrice de CP qui le ferait plus volontiers jouer à des CE1.

Un jeu en boîte disponible dans les boutiques de jeux et jouets : https://www.ledroitdeperdre.com/jeux-de-societe/18-comment-j-ai-adopte-un-gnou-3700789292326.html

Risus the anything RPG

Je l’ai lu il y a longtemps, mais Risus semble un très bon candidat pour jouer avec les kids. Le principe est ultra simple : ton personnage est décrit parce qu’il sait faire en quelques mots clés. A partir de là, à toi d’imaginer comment ton Cuisinier de la Cour Royale affronte le Dragon Rouge en lui mitonnant des bons petits plats.

C’est un jeu de rôle « à bananes narratives » pour les connaisseurs de Donjons & Bananes 😉

Je le place dans les 6 ans et + du fait de la lecture des dés. Mais n’hésites pas à me détromper si tu y a joué avec des + jeunes.

En anglais et en PDF gratuit : http://www.risusiverse.com/

Pour les 7 et +

Des jeux pour les plus grands, faciles à jouer tels quels ou à adapter !

  • Tranchons & Traquons : de l’aventure à la Donjon & Dragon avec des règles très accessibles et complètes pour s’amuser en campagne ou en one shot.
  • Dungeon World : le jeu de médiéval fantasy dérivé d’Apocalypse World qui lâche les brides de la narration aux joueurs.
  • Donjon de poche du Grumph : un jeu d’aventure avec beaucoup d’aide pour le meneur de jeu pour créer et faire jouer une histoire
  • Macchiato Monsters d’Eric Nieudan (pour jouer à la suite de Milky Monsters 😊)
  • Scie Dracula: une comédie où nous jouons des animaux avocats qui plaident lors d’un procès en dansant !
  • Une année de répit : jouer l’histoire d’une communauté qui se reconstruit
  • Microscope : inventer un univers et l’explorer en bondissant dans l’espace et le temps
  • For the Queen : en 30 minutes on joue une histoire avec des personnages riches et intéressant qui accompagnent leur Reine au cours d’une mission.
  • Dread House : un jeu de maison hantée pour se faire peur qui reprend le principe de la tour de Jenga du jeu de rôle Dread.
  • Dagger : basiquement Donjon et Dragon pour les enfants
  • Prosopopée : un jeu de rôle qui m’a beaucoup marqué dans ma vie de joueur et qui propose des histoires proches des univers du studio Ghibli
  • Golden Skies Story : un jeu où on joue des animaux pouvant prendre forme humaine avec des thématiques très proche des animés japonais non violent.
  • Do : Pilgrims of the Flying Temple : un jeu non violent où les joueurs incarnent des émissaires chargés de résoudre les problèmes de gens.
    Les joueurs tiennent un journal de leurs aventures, ce qui est plutôt original
  • Tales of equestria : jouer à être Pinkie Pie (ma préférée !), Rainbow Dash ou Twilight Sparkle
  • La ligue des Ténèbres : un jeu pour jouer des monstres gentils qui se liguent contre les méchants monstres
  • On Mighty Tews : jouer comme Conan avec une narration très partagée qui fonctionne bien avec de jeunes joueurs
  • Mystères et Pains d’épices : jouer des personnages en pain d’épice au moment des fêtes de Noël
  • Donjons et bananes : un jeu d’aventure dans lequel les joueurs doivent inventer des solutions astucieuses pour affronter des obstacles

Beaucoup de parents connaissent déjà des systèmes de règles tels que Chroniquée Oubliée la boîte d’initiation. Ils ont beaucoup de succès auprès des enfants en jouant aux boîtes d’initiation. N’étant pas moi-même joueur de ce type de jeux, j’aurai bien du mal à t’en parler. Mais si tu as déjà testé, n’hésites pas à en parler dans les commentaires.

Tu peux aussi piocher dans cette liste de jeux qui se jouent sans préparation et qui sont très courts.

Quelques conseils pour jouer aux jeux de rôles avec de jeunes joueurs

Si tu essaies de lancer une partie de 4 heures de ton jeu de rôle préféré avec des descriptions et des dialogues de 10 min, tu vas vite t’apercevoir que les enfants de 5 ans vont décrocher. Genre au bout de la première minute. Et c’est normal !

Pire : les enfants adorent jouer autour de la table, multiplier les activités, dessiner, jouer avec les dés … pendant ta partie ! 🙂

Horreur : ils adorent sortir des clous, proposer des choses im-po-ssibles !

Mais pas de panique ! Avant d’annoncer à tes enfants qu’ils ne sont plus les bienvenus à ta table, saches que des parents ont trouvés quelques parades pour t’aider.

Voici quelques conseils que j’ai beaucoup aimé et que j’ai trouvé faciles à appliquer.

Forcément, ces conseils correspondent à mes goûts personnels, à la façon dont j’aime jouer et à comment je m’amuse avec mes kids. Si tu as d’autres habitudes ou d’autres envies, c’est top ! L’important est de s’amuser ! N’hésites pas à partager tes propres expériences dans les commentaires.

Leur demander et écouter, écouter et écouter encore

Il peut être contre-productif d’arriver à une table de jeu avec des enfants pour leur proposer un univers ou une aventure pré écrite. Oh ! bien sûr ça peut marcher et être très amusant. Mais j’ai trouvé que les enfants étaient une source inépuisable d’idée et qu’il était bien moins compliqué de construire sur leurs envies du moment plutôt que venir avec mes propres idées.

Tu peux leur demander par exemple dans quel type d’univers ils aimeraient jouer, si il y aura de la magie et des chevaliers ou plutôt des fusées et des monstres. Est-ce qu’ils veulent explorer des mondes ou combattre les méchants ? ou les 2 ?

Tu peux arriver avec une « graine d’idée », une amorce ou une trame générale que tu as repris d’un conte, d’un livre ou d’un dessin animé. C’est très bien, sers-toi en pour lancer le jeu. Mais rappelles toi de ne pas t’y accrocher coûte que coûte pendant la partie car les enfants vont certainement aller dans des directions inattendues.

Bonus : tu peux ainsi les faire co-créer ce qui leur demande de s’écouter et de reprendre les idées des uns et des autres

Ne dis pas non : poses plutôt des questions

Il y a des chances pour que les enfants amènent dans la partie des choses qui ne vont pas forcément ensemble. Comme des chevaliers en armure avec des super pouvoirs. Ou des dinosaures cowboy voyageant dans l’espace.

Ton rôle n’est pas de le leur interdire en disant non, mais de faire en sorte d’intégrer cela à la partie !

Un bon moyen de le faire est de poser des questions du genre « Est-ce qu’il y a souvent des dinosaures cowboy dans l’espace ? » « Ils sont plutôt gentils entre eux ou ils se chamaillent tout le temps ? » « A quoi ressemblent leurs vaisseaux ? » « il y a des vaches dans l’espace ? »

« Est-ce que les super Chevaliers ont un château secret ? » « Qui d’autres à des super pouvoir ? »

« Est-ce que les dinosaures sont copains avec les supers Chevaliers ? » (mashup ! 😊)

Ça vaut toujours le coup de poser des questions ouvertes aux enfants car ils ne voient pas le monde et son fonctionnement comme nous : il en va de même avec leur imaginaire. Poser des questions permet alors de se mettre sur la même longueur d’onde, de mieux se comprendre.

Quand les enfants répondent, construit sur leurs réponses et appropries toi leur idée pour jouer avec.

Continuer à poser des questions jusqu’à ce que les enfants et toi commenciez à avoir une bonne idée du monde dans lequel vous allez jouer.

Ça peut être très intéressant d’ailleurs de commencer par des questions avant même de créer les personnages de l’aventure.

Les dessins, ce n’est pas obligatoire mais ça aide beaucoup (et en plus c’est fun)

Que ce soit pour dessiner le vaisseau spatial d’un dinosaure, faire une carte, dessiner son personnage ou un objet magique, c’est toujours génial de laisser les enfants dessiner pendant une partie et de dessiner avec eux. Non seulement cela permet de créer des références communes ( le personnage de Macha est vraiment très très grand, celui de Diego a des griffes, etc..), mais cela permet aussi de faire une pause et de varier les activités à la table.

Si tu as préparé des feuilles de personnages, penses à y laisser de la place pour un dessin.

Certains jeux comme Hero Kid proposent des illustrations que les plus jeunes pourront colorier pendant la partie : laisse leur du temps pour le faire.

Propose-leur des péripéties basées sur les capacités de leurs personnages

Aide les enfants à prendre en main les règles du jeu en leur proposant des situations que leurs personnages peuvent résoudre en utilisant les règles.

C’est un bon moyen pour comprendre un nouveau jeu.

Construis sur les idées des enfants

Ne prends pas de décisions en suivant « ce qui devrait normalement se passer » ou parce que « cela est impossible ». Au lieu de ça, écoutes ce que les enfants proposent, et construit avec leurs idées.

Au lieu de répondre « Non .. » essaie de dire « Oui, et … »

Encourage-les à jouer ensemble

Pour des enfants, ça n’est pas naturel de jouer en équipe (idem pour les adultes). Guillaume Jentey, l’auteur de Milky Monsters, propose 4 idées toutes simples et astucieuses pour les aider à jouer ensemble :

  • Ne pose qu’un seul dé sur la table (au lieu d’en distribuer à chaque enfant) : ainsi au lieu que chacun joue dans son coin sans prêter attention aux autres, les joueurs devront attendre le résultat d’un jet, assister aux actions des autres et écouter les conséquences.
  • Faites les s’aider les uns les autres : après qu’un personnage aie connu un échec, ne lui demandez pas au joueur comment il fait pour s’en sortir, mais posez la question aux autres joueurs !
  • Valorisez l’altruisme par la politesse : lorsque le personnage d’un enfant fait une action qui aide le groupe ou un autre personnage, félicitez-le. Puis demandez « naïvement » aux autres joueurs de le remercier. « Tu as utilisé ta corde pour permettre aux autres de franchir le Mur ? Je pense qu’on peut te dire merci ! »
  • Faites-leur voter à main lever pour chaque décision qui implique l’ensemble du groupe. On reste ou on fuit ? On va de quel côté ? On tente de lancer le rituel ? Ainsi même les plus timides participent.

Sors de la table !

N’hésites pas à laisser les enfants quitter la table par eux même et à mimer leurs scènes ou célébrer leur victoire. N’essaie pas de les retenir ou de leur ordonner de se tenir sages : c’est un moment de jeu, à eux de se l’approprier.

De même, tu peux toi-même les inviter à quitter la table pour participer à d’autres activités ! Les personnages doivent se cacher ? organise un cache cache. Ils doivent passer des gardiens sensibles à des runes magiques ? fais leur peindre des pierres en couleur avec des symboles celtiques. Etc..

L’idée est de profiter de l’histoire pour « faire des choses pour de vrai » et ainsi aménager des temps de pauses et d’activité.

Tu trouveras d’autres conseils sur comment gérer une histoire, une adversité ou comment adapter une partie en fonction de l’âge des participants en lisant les jeux Milky Monsters et Amazing Tales.

For the Queen

//

This review also exists in english.

Ce jeu est magique

Ok les amis : n’y allons pas par 4 chemins, For the Queen est sans doute le meilleur jeu de rôle que j’ai eu la chance de voir au cours de ces 7 dernières années.

Oui, madame. Je vais t’expliquer pourquoi, mais déjà laisse moi te présenter le jeu.

For the Queen est le nouveau jeu d’Alex Roberts, une talentueuse créatrice de jeux à qui l’on doit déjà le très bon Star Crossed.

Depuis votre naissance, le royaume où vous vivez a toujours été en guerre.

La Reine a décidé d’entreprendre un long et périlleux périple pour négocier une alliance avec une puissance étrangère.

La Reine vous a choisi vous, et personne d’autre, pour être son escorte et l’accompagner dans ce périple.

Elle vous a choisi car elle sait que vous l’aimez.

Voilà comment se joue le jeu : à tour de rôle, nous tirons une carte et la lisons à haute voix.

Les 19 premières cartes nous expliquent les règles du jeu.

Les cartes suivantes posent des questions sur notre relation à la Reine, le périple, la guerre, etc..

C’est en répondant à ces questions que petit à petit se dessinent l’univers dans lequel nous jouons ainsi que nos personnages.  La Reine, ce personnage central, n’est incarné par aucun joueur. Elle a pourtant une place central dans l’histoire et chacun de nos personnages est amené à se définir dans sa relation avec elle.

Le jeu est prévu pour 2 à 6 joueurs, bien que j’ai pu y jouer sans problème à 8. Il n’a pas besoin d’un maître de jeu et les parties se jouent en 30 min à 2h.

J’ai acheté le jeu cette semaine car il est déjà disponible comme un module pour la plateforme Roll20 ( lien ). Je me suis empressé de le traduire et d’en faire ma propre version sur carte pour pouvoir le tester. Et c’est donc après 4 parties en 3 jours que je peux te mettre dans la confidence ..

.. ce jeu est tout simplement EXCELLENT !

Tu veux des preuves ? Ok, tu as raison. Après tout j’ai parlé du meilleur JDR pour moi sur ces 7 dernières années, il va falloir que j’assume et que je le prouve.

Mise à jour 1 : Le jeu est désormais disponible dans toutes les bonnes boutiques de jeux !

Mise à jour 2 : il a été chroniqué par Radio Roliste ici : https://www.radio-roliste.net/?p=1707

Mise à jour 3 : si tu veux jouer gratuitement à 17 jeux inspirés par For the Queen et créés par la communauté des rôlistes : https://www.forthedrama.com

Pourquoi c’est si bon

Parce qu’en 30 minutes de jeu, on parvient à avoir une vraie partie de jeu de rôle riche, drôle et captivante. Ajoutes à ça qu’il peut se jouer avec des joueurs ne sachant pas ce qu’est le jeu de rôle et n’ayant pas lu les règles avant. Moi ça m’a retourné la tête !

Les 2 gros points forts de For The Queen : il est accessible et il est malin.

Le jeu est accessible car il parvient :

    • à rendre inutile le rôle du facilitateur qui bien souvent a besoin de lire les règles d’un jeu avant la partie pour le présenter.
    • à expliquer ses règles tout en jouant : les joueurs lisent les instructions à tour de rôle et en faisant ça, ils commencent déjà à mettre en pratique une partie de la mécanique du jeu.
  • à te permettre de te lancer immédiatement, quelque soient tes habitudes de jeu, ton expérience des jeux de sociétés/rôles. Tu pourrais tout aussi bien ignorer complètement ce qu’est un jeu de rôle et débuter sans problème une partie là, maintenant. Je l’ai vu à plusieurs tables, et je t’assure que ça fonctionne.

Malin, il l’est ! J’ai pu retrouver plusieurs idées déjà vues auparavant et très bien exploitées ici :

    • nous créons les personnages et l’univers tout en jouant : j’adore ce principe ! rien de tel pour avoir des personnages riches, qui profitent des apports de l’ensemble des joueurs autour de la table. Rien de tel aussi pour me mettre à l’aise et me permettre de me faire surprendre par mon propre personnage !
    • le jeu joue à fond sur les non-dits,  sur le hors champs. Et ça, c’est tellement booon : avec un minimum d’éléments de jeu, on créé une impression assez comparable à l’effet d’une bande dessinée où entre 2 cases le lecteur est amené à remplir les blancs. A ton tour, tu pioches une carte sur laquelle est indiquée une question. Les questions tournent autour de la relation entre nos personnages et la Reine, un personnage que personne ne joue. Cela signifie qu’alors que nous développons nos personnages et l’univers, nous créons en même temps « en creux » ce personnage de la Reine. Voir ce personnage se construire ainsi grâce aux apports de l’ensemble des joueurs est vraiment excitant et fun. La Reine est toujours un personnage riche, complexe et qui offre de nombreuses « prises » aux joueurs pour jouer.
    • le mécanisme de sécurité est embarqué dans le jeu, et il sert également à bien d’autres choses ! Au début d’une partie, les règles (qui sont lues à voix haute à tour de rôle par les joueurs) introduisent une carte X. Et cette carte X fonctionne aussi bien pour retirer du jeu un contenu qui met à mal à l’aise un joueur que pour indiquer qu’un contenu n’est pas dans le ton de la partie, ou qui est redondant avec quelque chose déjà évoqué. Brillant. C’est simple, fluide, évident et immédiatement compris à la table sans avoir besoin d’en dire d’avantage.
    • le jeu repose intégralement sur une écoute active et sur la participation constante de l’ensemble des joueurs. Tu es invité à poser des questions pour que le joueur actif clarifie, détaille, enrichisse ou nuance ses réponses. « Le jeu de rôle est une conversation » ou « poses des questions ! », et bien c’est exactement vers cela que le jeu nous amène immédiatement : il pousse l’ensemble de la table à se poser des questions, à installer un dialogue continue entre l’ensemble des joueurs. Et c’est génial ! encore plus lorsque l’on voit des joueurs débutants mettre ça en pratique.
    • le jeu fonctionne aussi bien avec des enfants que des adultes. J’y ai joué avec 6 autres joueurs, dont 2 adultes et 4 enfants, tous débutants voir ignorant ce qu’est le jeu de rôle. Et comme à la fin de chaque partie que j’ai joué, la première chose que j’ai entendu c’est : « On y rejoue ? »
  • dernier argument de poids : le matériel de jeu. Tout le jeu tient dans un paquet de environ 70 cartes. C’est particulièrement utile à présenter et manipuler à la table. C’est surtout un formidable appel à la modification du jeu (mais j’y reviendrai).

J’aime la Reine, mais je l’ai quand même trahie

Alors, à quoi ça ressemble une partie de For the Queen ? Et bien chaque partie que j’ai joué ne ressemble en rien aux précédentes, et ça tient au fait qu’il n’y a pas d’univers de jeu pré établit.

En quelques parties, nous sommes allé dans l’espace à la rencontre d’une race extra terrestre. Nous avons voyagé vers la montagne de la mort à la recherche d’un puissant artefact. Nous avons chevauché dans les steppes arides.

Mais il y a tout de même des points communs. Le jeu tourne autour d’une question finale, car la carte qui mettra fin à la partie est toujours la même : « La reine est attaquée. La défendez-vous ? ».

Oui, tu vois venir le truc : le jeu va tourner autour des notions de fidélité, de traîtrise, de trahison, de sens du devoir, de l’honneur des personnages.  A cela s’ajoute l’amour pour notre Reine. Cette Reine qui sera tantôt aimante, douce. Mais également capable de la plus abjecte cruauté « pour le bien du royaume ».

Et cela crée à la table une ambiance enjouée, détendue et propice aux rires : « Quoi ? mais tu viens de dire au tour d’avant que tu étais son garde du corps le plus fidèle ! Comment oses-tu tendre une embuscade à notre Reine ? » etc ..etc ..

Et bien plus encore

Immédiatement après notre première partie cela a paru une évidence aux joueurs : For the Queen est un appel à la création de modifications. De hacks complets avec de nouvelles thématiques. Des cartes supplémentaires, pour par exemple ajouter des interactions plus nombreuses entres les personnages.

Pour peu que tu lises l’anglais, tu peux même y jouer immédiatement sur Roll20 avec du matériel de haute qualité : des illustrations, trois paquets de cartes déjà prêts et des conseils si tu n’es pas familié avec la plateforme.

En conclusion, je dirai que je tiens là un concept fabuleux et qui brille par sa simplicité.

Le genre de jeu qui me donne envie de l’avoir toujours avec moi dans mon sac et de le sortir en toute occasion.

Je ne rêve maintenant que d’une chose : que For The Queen aie une traduction et belle édition française. Et surtout une belle distribution. Ce jeu mérite de figurer dans les étals de boutiques non spécialisées en jeu de rôle et ainsi de trouver son public.

Translate »