/

Contre le statu quo dans le monde des JDR

Salut chères lectrices et lecteurs de ce blog. Aujourd’hui j’ai besoin d’écrire un article pour développer ma pensée sur le monde des JDR tel que nous le voyons depuis nos écrans connectés ou dans la vie de tous les jours. Tout est parti d’un post sur les réseaux sociaux de l’auteur des JDR de la gamme Antika exprimant une opinion franchement réactionnaire et puante contre les gens qu’il désigne comme “wokes, vegan, iel”. Son message vite retiré de la toile est un témoignage parmi tant d’autres qu’il existe dans le monde des JDR un positionnement politique bien présent et tenace d’intolérance et d’entre soi qui me révulse et contre lequel je ne veux plus rester silencieux.

J’en prend largement ma part dans la manière que j’ai pu  m’exprimer sur les réseaux sociaux ou sur ce blog en voulant faire la promotion de jeux et de personnes ayant un positionnement politique fort d’ouverture, de luttes contre toutes les formes de conservatisme et d’expression tout en ménageant un discours beaucoup trop tiède, mou, “centriste”. Je me suis clairement pris moi même au piège de vouloir opter pour un ton inadapté qui a choqué beaucoup de monde autour de moi et qui me revient aujourd’hui comme un boomerang. Soyons clair : je récolte ce que j’ai semé, je n’ai qu’à m’en prendre à moi même. J’ai fait le jeu d’un statu quo contre lequel j’avais le sentiment de me dresser par la teneur des contenus que je partageais et les actions que j’ai pu porter. Or c’est une chose montrer, de partager, de parler sous forme de manifeste ou de pondre de temps à autres un coup de gueule. C’est autre chose que de s’appliquer au quotidien une démarche claire et sans ambiguïté.

J’ai donc participé moi aussi par mes heures passées sur internet à entretenir un message neutre, fade, entretenant ce que je conçois comme un système que je voulais dénoncer. Je ne vais pas jouer le blogueur incompris et pleurer sur mon sort. Encore une fois je prend pleinement conscience de ce que j’ai moi même entretenu. Si j’écris ces lignes c’est pour vous partager le fond de ma pensée qui pourrait se résumer ainsi : je ne veux plus être endormi par un filtre que je me suis moi même imposé toutes ces années et qui fait le jeu des personnes les plus mal intentionnées.

J’avais besoin d’un électro choc. Et cet électro choc m’est venu d’un connaissance, une personne pour qui j’éprouve beaucoup de respect en tant que personne et dans la manière dont il se comporte dans nos échanges. Il m’a donné ce conseil : soit plus clair dans tes intentions.

Pendant toutes ces années, je pensais sincèrement l’être. Mais il y a un monde entre d’une part parler des intentions des autres et ne laisser aucun doute sur mes propres intentions. Ca va paraitre surprenant aux personnes qui me connaissent un peu d’avoir besoin de le mettre noir sur blanc, mais le fait est que je ne l’ai pas assez exprimé ouvertement. La raison pour laquelle je publie sur ce blog ou sur n’importe quel coin d’internet et que je m’implique dans mon loisir préféré est que j’éprouve une profonde rancœur contre toutes les formes de racismes, sexismes, de LGBT phobies, toutes les formes de rejet des autres et de leurs expressions en raison de leur différences. Et mon opinion est qu’il a toujours existé et qu’il existe encore aujourd’hui peut être plus fort que jamais un rejet dans le monde de JDR des personnes qui ne se comportent pas dans la norme. Des personnes qui ne sont pas comme ce que le conservatisme ambiant dans nos milieux s’attend à ce que les gens comportent ou expriment leurs opinions et ce qu’ils sont.

Je rejette toutes les formes de connivences qui font que prospère cette forme de fascisme intellectuel qui voudrait qu’il n’y a pas de gros problèmes dans la manière dont les femmes, les personnes queers, les personnes racisées sont tues, sont sous représentées et sont malmenées. Que ce soit par des attaques directes, les moqueries, les messages politiques repris copiés collés des personnes médiatiques les plus rances. Les “oh mais mon bon monsieur, vous devez vous tromper : on ne parle que des minorités de nos jours”, c’est le nouveau “politiquement correcte” que de mettre en avant la diversité. “Il y a des lois contre ça” .. etc.. Bullshit.

A l’époque où j’avais encore un compte actif sur Twitter, j’avais lancé plusieurs fois ces sondages : “Pouvez-vous me citer 10 noms d’autrices de JDR femmes?” “Pouvez vous me citer 10 jeux produits par des personnes noires?”, “Pouvez-vous me citer 10 personnes queers qui peuvent servir d’inspiration à de jeunes rôlistes?”. Et d’autres variantes. Même les plus curieuses et curieux d’entre nous sommes incapables de cela. Et les réponses se font encore plus rares lorsqu’il s’agit du monde du JDR francophone.

Pour moi la seule explication à cela est que le jeu de rôle n’est pas un loisir accueillant, un loisir où il fait bon s’afficher qui que l’on soit. Le JDR est un loisir qui est encore trop sclérosé par un discours politique tiède, mou, consensuel et en résumé apolitique. Le monde du JDR manque de gardes fous clairs contre toutes les formes d’abus. Il manque une expression claire et franche de ce que les rôlistes, auteurs et éditeurs acceptent ou n’acceptent pas.

Et c’est sans doute la raison pour laquelle les bulles que sont les serveurs privés, les serveurs Discord, les groupes de jeux non mixtes sont des refuges pour les personnes qui se sentent agressées et rejetées. Les torrents de haine qui sont véhiculés sur des groupes Facebook comme Discussion de Rôliste Ouvert et Libre où s’expriment des individus encartés chez Zemmour ou Lepen et autres sympathisants ne forment que la partie la plus visible du système. Le machisme, l’esprit de corps qui se forme autour des agresseurs, des abuseurs, des manipulateurs et les messages politiques d’extrême droite véhiculés par un JDR MAG sont autant de symptômes qui me font prendre conscience du fait que j’ai été une partie de ce problème en ne voulant pas plus m’exprimer ouvertement sur mes propres intentions.

Cet article n’a pas vraiment de conclusion. Je ne me sens pas mieux de l’avoir écrit ni d’avoir touché du doigt mes erreurs. Je prend juste l’engagement de ne plus me taire et d’appliquer désormais une forme d’expression plus en raccord avec qui je suis. Je n’ai pas de réponse toute faite sur ce que je vais en faire. Si ce n’est que je vais m’appliquer à ne plus me perdre en voulant faire de ma démarche quelque chose d’acceptable et mainstream. Le politiquement correcte est dans le statu quo. Et je vais m’appliquer à l’attaquer et le briser du mieux que je peux.

 

 

Matthieu B

Passionné d'informatique et de jeux de rôle, aime beaucoup trop parler de lui à la 3ème personne. Publie sur C'est Pas du JDR, créateur de forthedrama.com, anime un collectif en ligne dédié au partage, l'entraide, la transmission et l'accessibilité des jeux de l'imaginaire.

4 Comments

  1. Très cool.
    Je ne doutais pas de ça, et j’avais pas de rancœur à ton égard perso. C’était Guérin et ses potos que je visais. Cette évolution que tu décris dans la clarté des propos, d’autres l’ont eu. Je comprends, et même si j’ai jamais eu cette fadesse, je ne jette pas forcément la pierre. C’est coûteux de se battre et d’être vocal en permanence. Bref. J’espère qu’il n’y avait pas de malentendu et j’espère qu’avec Nico ça pourra être clarifié entre vous. Tchuss

    • Salut LinouMajorZero! Merci à toi pour ton commentaire. Je tiens à t’assurer que je n’avais aucune inquiétude à toi sujet. Et je remercie Nicolas de m’avoir remis le nez dedans car j’avoue m’être complètement coupé des échanges sur les gros réseaux sociaux ces derniers mois : son intervention m’a remis le nez dans ces années passées à mal m’y prendre et à me planter dans les grandes largeurs. Ca a été très salutaire. Oui c’est certainement coûteux tu as raison de le rappeler (même sur mastodon il n’a pas fallu 5 minutes après le partage de cet article pour que je fasse un signalement suite à un message privé transphobe). Je pense que le plus important est de bien s’entourer et d’en parler. J’en profite pour te féliciter pour ton activité en rapport avec les JDR! Je t’ai découverte sur twitter mais je n’ai suivi ta prod que de loin. Et visiblement tu t’es bien entourée et tu es passée à la vitesse supérieure : ça fait plaisir à voir. A++

  2. Toujours compliqué d’intervenir, de se positionner, ou simplement de réagir face aux fâcheux. On est toutes et tous à vif, et quoi qu’on fasse, on ne peut pas être une guerre à soi tout seul. Parfois on merde, parfois on laisse passer LE commentaire qu’on aurait dû tacler, parfois on dit des conneries par ignorance ou même par fatigue (ben oui : personne ne peut être en mode fight permanent). Parfois on cumule tout ça. C’est certainement mon cas de temps à autre.
    Je commence même, à mon âge vénérable, à me dire qu’on n’est pas aujourd’hui la même personne qu’on était hier, et que c’est l’évolution qui détermine qui on est, pas le bonhomme ou la bonne femme (ou le/la non binaire) à l’instant T.
    Pour moi, le seul et unique indicateur pertinent, c’est la capacité à se remettre en question. Pas forcément à dire “j’avais tort”, mais à dire : “si c’était à refaire, peut-être que je n’agirais pas de la même façon”. Ce qui est terrible, c’est que tout ce que l’on peut faire de positif prend énormément de temps, tandis que tout ce qui est néfaste et destructeur est instantané. La multiplicité des réseaux sociaux, qui forment littéralement un “autre monde” où l’information et l’opinion se forment et circulent différemment, complique encore la donne.
    Bref : j’ai été ravi de lire ta réaction ici !

  3. Et comment , malheureusement , pourrai-t-il en être autrement dans un loisir dont le jeu fondateur ( et nombre de ses descendants ) avait pour principal ressort le fait de hacher des gobelins et des kobolds ( bref des étrangers ou des êtres différents ) par dizaine justement parce qu’ils sont différents , permettant ainsi aux fâcheux de verbaliser leurs fantasmes malsains .
    Il est heureux que la production ludique et notamment indépendante suive une direction différente, même si je n’accroche pas toujours aux propositions ludiques qui sont faites , leur principale qualité étant d’exister.
    Salutaire coup de gueule , Matthieu B !!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

 

Contre l'extrême droite et la montée du fascisme en France

Les résultats des élections européennes sont tombés, et l’Assemblée Nationale avec.

Nous qui jouons, écrivons, lisons et faisons vivre les jeux de l'imaginaire pour rêver à des avenirs meilleurs où les fascistes et l'extrême droite n'auront plus leur place:  accepterons-nous de rester indifférents face à l'arrivée de l’extrême droite au pouvoir?

Le 30 Juin et le 7 Juillet, nous aurons tous besoin de vous et de votre vote. Unissons-nous contre l'extrême droite. Demandons aux actrices et acteurs du monde des JDR francophones de prendre des positions publiques claires et sans équivoques.

Si vous êtes fasciste, vous n'êtes pas le bienvenu sur ce blog. C'est contraire à son règlement. Si vous lisez ceci et que vous vous dites : "Vous traitez de fasciste tous ceux qui ne sont pas d'accord avec vous!", alors vous êtes probablement un fasciste. Ou alors que vous êtes incapable de tirer des conclusions à partir du contexte politique actuel en France et de reconnaître que notre société devient dangereuse et pousse les personnes opprimées et leurs soutiens à l'hyperbole. Ce blog n'est pas fait pour vous, quittez-le. Soignez-vous. Grandissez. Apprenez des autres et de leurs différences. (adaptation du Olivia Hill Rule, No Fascists - The text for The Olivia Hill Rule is licensed under a Creative Commons Attribution Share-Alike 4.0 license)

 

 

Ceci se fermera dans 0 secondes

Aller au contenu principal