J’ai testé pour toi : créer un jeu de rôle

Actualités/Articles/Jeux
Difficulté (orga/joueur) : 1 / 1
Durée : Si ce n'est pas précisé alors la durée est exprimée en heures
1 / 1
Langue :
MJ : Sans
Note : Un ressenti sur le jeu, subjectif et purement indicatif

♥ : bien
♥♥ : vraiment bien
♥♥♥ : excellent
♥♥♥♥ : exceptionnel

Ne dédaignez pas les jeux qui n'ont qu'un ♥ ! Ce sont déjà de bons jeux !
Et s'il n'y a qu'un point d'interrogation, c'est que je n'ai pas d'avis sur le jeu, ne l'ayant ni lu ni joué.
Disclaimer : je n'ai joué qu'une partie de ces jeux, pour les autres mon ressenti ne se base que sur la lecture.
Prix : Gratuit
Physicalité : 0 : le jeu est joué à l'oral uniquement (les joueurs sont assis)
1 : physique modéré (les personnages sont joués physiquement mais l'activité physique est modérée : les personnages sont majoritairement assis par exemple)
2 : hybride (certaines parties du jeu sont jouées oralement, d'autres sont jouées physiquement)
3 : joué physiquement mais sans costume ni accessoire
4 : joué physiquement avec des costumes et des accessoires très simples
5 : joué physiquement avec des costumes, accessoires et un décor élaboré
0

Cette semaine j’ai découvert une Jam ( = un concours de création ) de jeux de rôle très originale : la Pamphlet Dungeon Jam. La Jam demande aux participants de créer des jeux de rôles selon un format A4 replié trois fois selon ce modèle :

Au premier coup d’œil, on se dit que c’est petit comme format. Mais à bien y regarder, c’est tout de même 6 pages. Dont une couverture.

Et les exemples sur la page d’Itchio m’ont vraiment donné envie d’essayer ! Je trouve que ça a de la gueule, que j’adorerai lire et jouer à des jeux présentés ainsi.

Et donc, je me dis « mais pourquoi ne pas t’y mettre, toi ? ». Sauf que créer des jeux nouveaux, originauxs, ce n’est vraiment pas mon truc.

Du coup j’ai décidé de reprendre un jeu existant. Et je suis parti du jeu de mon ami Guillaume, le SandBucket, qui est sous licence Creative Commons, et d’imaginer ce qu’il pourrait donner sur ce format de pamphlet.

Le résultat après 2 heures d’écriture et de tests d’impression se nomme Espresso Adventures ! Ce jeu reprend le principe du SandBucket en lui ajoutant quelques idées reprises au génial For The Queen d’Alex Roberts.

Bilan de l’opération : je me suis bien amusé !
En tout cas, voilà deux trucs auxquels je crois fortement :

1/ n’importe qui peut créer un jeu et devrait essayer de le faire. Que ce soit un jeu de société, un jeu vidéo ou un jeu de rôle

2/ des contraintes créatives fortes sont des aides à la création et non des freins

Du coup, j’ai envie de te partager ce petit jeu dans sa version brute, juste pour montrer qu’on peut se lancer ce genre de défi et que ce n’est finalement pas la mer à boire.

Il y a encore quelques coquilles et surtout c’est maintenant que le gros boulot commence : il va falloir y jouer pour savoir si cela vaut le coup de le peaufiner ou non, et si oui y jouer encore et encore 🙂

Mais je suis quand même pas peu fier du résultat :

Espresso Adventures, un jeu de rôle pour petits et grands qui se joue en 30 minutes

Inclus : 1 dé à 6 faces !

Convient parfaitement pour des débutants.

versions précédentes :

V0.1 : la première publication !

Liens

1 Commentaire

Laisser un commentaire