Interview de Erin (Birdie)

/
22 mins read

Erin (They/She) ou Birdie est une autrice de jeu de rôle que j’ai découvert par son jeu It will come back (voir l’article qui lui est consacré : https://www.cestpasdujdr.fr/it-will-come-back ). J’ai eu un crush instantané pour son jeu, et j’ai proposé une petite interview à Erin pour vous permettre de la découvrir.

L’interview est disponible en français et en anglais.

Liens de Erin: twitter, itchio
Page de son jeu: It will come back

Version française

Erin, pouvez-vous vous présenter ?
Bonjour ! Je suis une écrivaine et une étudiante en psychologie de Californie. Je suis passionnée par les jeux de rôle (JDR) depuis le lycée, lorsque j’ai commencé à jouer à Donjons & Dragons avec des amis. Mais je n’ai commencé à écrire des jeux que ces dernières années. « It Will Come Back » est le deuxième jeu sur lequel j’ai finalisé. Je suis également une écrivaine de fiction en herbe, mais dernièrement, les JDR ont été au centre de mes projets.

Comment avez-vous créé It will come back ?
J’ai tout de suite su que je voulais que ce soit un jeu de cartes, parce que je pense que l’utilisation de cartes peut créer des scénarios vraiment intéressants. Mais les règles sont passées par plusieurs versions différentes avant que j’en sois satisfaite. À l’origine, les cartes du monstre étaient toutes négatives et celles de l’amant toutes positives. Mais j’ai rapidement abandonné cette idée, car elle me semblait déséquilibrée et créait une dynamique que je n’aimais pas. Je voulais également que les messages tirés soient aléatoires. Mais j’ai décidé de laisser les joueurs choisir parmi trois cartes, car il s’agit d’un jeu sur les relations, et les relations se construisent ou se brisent sur des choix. La dernière partie a consisté à dresser la liste des messages, ce qui a nécessité quelques brouillons. Je voulais m’assurer qu’elles offraient suffisamment de pistes pour générer des idées, tout en étant suffisamment dynamiques pour construire une scène à partir de celles-ci.

Il s’est écoulé environ un mois entre le moment où j’ai commencé et celui où j’ai publié le jeu, mais je n’ai pas travaillé dessus pendant tout ce temps. J’ai tendance à travailler sur des projets par à-coups, puis à les laisser de côté pendant un certain temps avant de les reprendre.

D’où est venue l’idée ?
Je savais que je voulais écrire quelque chose pour le Record Collection Jam de cette année, parce que j’avais eu beaucoup de plaisir à travailler sur ma contribution l’année dernière. Mais pendant longtemps avant le concours, je n’avais aucune idée de ce que j’allais écrire. Et puis un jour, la chanson [It will come back, Hozier) est passée alors que je conduisais, et l’idée m’est venue de nulle part. C’est drôle, parce que j’écoutais le CD en boucle depuis au moins quelques jours à ce moment-là, mais quelque chose à ce moment-là m’a fait comprendre que cela pouvait être un jeu. Je me souviens avoir parlé à voix haute dans la voiture de l’idée du jeu pour m’assurer que je ne l’oublierais pas avant d’arriver à la maison.

Les jeux à deux joueurs ne sont pas si courants dans les JDR. Et la romance est un thème assez sous-exploité aussi.
Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce format et ce thème ?

Une fois que j’ai eu l’idée de faire un jeu basé sur la chanson, j’ai eu une image très spécifique dans ma tête de cette force et de cette attraction entre deux personnages, donc je savais que je voulais que ce soit un jeu à deux joueurs. J’aime aussi jouer à des jeux dans des groupes plus importants, mais il y a quelque chose d’intime dans le fait de raconter une histoire avec une autre personne. De plus, pour être honnête, il est parfois très difficile de réunir un groupe de plusieurs personnes !

Le thème de la romance est également venu naturellement en raison du matériau source. Quand j’étais plus jeune, je pensais que je n’aimais pas vraiment les histoires d’amour, mais je me suis rendu compte qu’en fait, je les adore. Cependant, en tant que personne homosexuelle et non binaire, j’ai longtemps eu l’impression que la plupart des médias traitant de la romance n’étaient pas vraiment écrits pour des personnes comme moi. Je pense que c’est de là que vient une partie de l’attrait des histoires d’amour impliquant des monstres – il y a là l’idée que quelqu’un peut vous aimer à cause des choses qui font de vous un outsider aux yeux de la société, et non en dépit d’elles. Cela a toujours été très réconfortant pour moi.

Pourriez-vous présenter vos deux autres jeux publiés : Slain et Distant Stars Awaiting ?
J’ai lu Slain sans voir que c’était votre création et j’ai aussi eu un coup de coeur instantané 😀
En quoi ces deux jeux sont-ils similaires ou différents de It will come back ?

« Distant Stars Awaiting » est le premier jeu que j’ai terminé, écrit pour le Record Collection de l’année dernière. Il présente quelques similitudes avec « It Will Come Back » – il est également construit autour de cartes et s’inspire également de la musique (dans ce cas, les chansons du groupe The Mechanisms). Cependant, il s’adresse à un groupe de joueurs et a une portée plus large : vous construisez tous ensemble, à tour de rôle, une histoire plus vaste, tout en ayant des personnages qui vous sont propres. Il ne comporte également qu’un seul type de fin : quoi qu’il arrive, l’histoire que vous racontez doit être une tragédie.

« Slain » est un jeu solo très court que j’ai terminé en quelques jours. Il est basé sur des dés, mais il comporte toujours une liste d’amorces. J’en ai eu l’idée en travaillant sur un autre jeu que je n’ai pas encore terminé – je parcourais un tas de contes et de mythes à la recherche d’inspiration, et l’un d’entre eux était la Volsunga Saga du mythe nordique, en particulier l’histoire de Sigurd tuant le dragon Fafnir. Dans une des traductions que j’ai lues, il y a un moment où ils ont une conversation après le combat, et j’ai commencé à penser à d’autres façons dont cette conversation aurait pu se dérouler, et cette idée est devenue le jeu.

Quel est votre point de vue sur itch.io ? Sur le fait d’être un auteur indépendant de JDR ?
Suivez-vous les publications des autres auteurs ou communautés ?

J’apprécie vraiment la façon dont itch.io facilite la publication de jeux pour tout le monde, ainsi que l’organisation et la participation à des jams de jeux. Pour le moment, l’écriture de jeux est plus un hobby pour moi qu’autre chose, donc cette facilité d’accès est vraiment agréable. Lorsque j’ai commencé à publier des jeux, je ne m’attendais pas vraiment à quoi que ce soit – j’étais juste assez heureuse d’avoir terminé quelque chose, alors l’idée que d’autres personnes téléchargent mes jeux et y jouent est un bonus supplémentaire.

Il y a plusieurs créateurs de jeux dont je suis le travail de très près. Les deux auxquels je pense en premier lieu sont Grant Howitt (https://twitter.com/gshowitt) et Possum Creek Games (https://possumcreekgames.com/). J’aime voir ce que font les autres créateurs de jeux et trouver de nouveaux jeux à essayer. À l’heure actuelle, j’ai probablement plus de jeux dans ma bibliothèque que je ne pourrai jamais trouver le temps d’y jouer, mais le simple fait de lire le travail des autres est une joie.

Pour ma dernière question, je veux vous offrir une expression ouverte.
Y a-t-il autre chose que vous voulez dire sur vous, vos jeux ou autre chose ?

Hmm… Beaucoup d’autres écrivains ont donné ce conseil auparavant, et l’ont probablement dit mieux que moi, mais il y a vraiment quelque chose dans l’idée que vous devriez d’abord écrire les choses que vous voulez lire ou jouer, avant de vous soucier de ce que les autres veulent lire ou jouer. C’est toujours le point de départ de mes projets, et cela semble bien fonctionner jusqu’à présent. Donc, si vous lisez ceci et que vous avez un projet auquel vous pensez mais que vous ne savez pas si quelqu’un d’autre voudrait le lire ou y jouer, prenez ça comme un signe pour y travailler quand même !

Version anglaise

Erin, can you tell us who you are?
Hello! I am a writer and psychology student from California. I have been passionate about TTRPGs since high school, when I first played D&D with friends, though I’ve only started writing games in the past few years. « It Will Come Back » is the second game I’ve actually finished working on. I’m also an aspiring fiction writer, but lately TTRPGs have been the main focus of my projects.

How did you create It will come back?
I knew right away that I wanted it to be card-based game, because I think the use of card prompts can create really interesting scenarios, but the rules went through a couple of different versions before I was happy with them. Originally, the monster’s cards were all negative things and the lover’s cards were all positive, but I scrapped that very quickly, because it felt unbalanced, and set up a dynamic that I didn’t like. I was also going to have the prompts pulled be random, but I settled on letting players choose from 3 because this is a game about relationships, and relationships are built or broken on choices. The last part was to put together the list of prompts, which took a few drafts. I wanted to make sure they offered enough direction to generate ideas, while still being dynamic enough to build a scene out of.

It took about a month from when I started to when I published it, though I definitely didn’t work on it the whole time. I tend to work on projects in bursts and then put them down for a while before working again.

Where did the idea come from?
I knew I wanted to write something for this year’s Record Collection Jam, because I had a really fun time working on my entry last year, but for a long time leading up to it I had no idea what I was going to write. Then one day, the song came on while I was driving, and I suddenly got hit with the idea out of nowhere. It’s funny, because I had been listening to the CD on repeat for at least a few days by that point, but something about that moment made me realize it could be a game. I remember talking out loud to myself in the car about the game idea to make sure I wouldn’t forget them before I got home.

Two players games are not so common in TTRPG. And Romance is a theme pretty under-exploited too.
What attracted you to this format and theme?

Once I had the idea of making a game based on the song, I had a really specific image in my head of this push and pull between two characters, so I knew I wanted it to be a two player game. I love playing games in larger groups too, but there is something intimate about telling a story with one other person. Also, to be honest, sometimes it’s really hard to get a group with more people together!

The romance theme also came naturally as a result of the source material. When I was younger, I thought I didn’t really like romance stories, but now I’ve realized that I actually love them. However, as someone who’s queer and nonbinary, I spent a long time feeling like most media about romance wasn’t really written for people like me. I think that’s where some of the appeal of love stories involving monsters comes from for me – there’s an idea there that someone can love you because of the things that make you an outsider in the eyes of society, not in spite of them. That’s always been really comforting to me.

Could you introduce your two other published games : Slain and Distant Stars Awaiting ?
I read Slain without seeing it was your creation and I also have an instant crush 😀
How do these two games are similar or different than It will come back ?
« Distant Stars Awaiting » was the first game I ever finished, written for last year’s Record Collection. It’s got some similarities to « It Will Come Back » – it’s also built around card prompts, and is also inspired by music (in this case, the songs of the band The Mechanisms). However, it’s for a group of players, and it’s broader in scope – you all take turns building a larger story together, as well as having individual characters. It also only has one type of ending built into it – no matter what happens, the story you’re telling has to be a tragedy.

« Slain » is a really short solo game that I finished in the course of a few days. It’s dice based, but it still has a list of prompts. I actually got the idea for it while working on a different game that I haven’t finished yet – I was going through a bunch of folktales and myths looking for inspiration, and one of the ones I was looking at was the Volsunga Saga from Norse myth, specifically the story of Sigurd slaying the dragon Fafnir. In one of the translations I read, there’s a moment where they have a conversation after the fight is over, and I started thinking about other ways that conversation could have gone, and that idea grew into the game.

What’s your point of view about itch.io ? About being an TTRPG indie author ?
Do you follow what other author or communities are publishing ?
I really appreciate the ways that itch.io makes it easy for anyone to publish games, and to run and join game jam events. For the moment, game writing is definitely more of a hobby for me than anything else, so that ease of access is really nice. When I first started posting stuff, I wasn’t really expecting anything – I was just happy enough to have finished something, so the idea of other people downloading my stuff and playing it is just an extra bonus.

There’s a bunch of game creators whose work I follow pretty closely. Two that I can think of off the top of my head are Grant Howitt (https://twitter.com/gshowitt) and Possum Creek Games (https://possumcreekgames.com/). I love seeing what other game designers are doing, and finding new games to try. At this point, I probably have more games in my library than I could ever actually find time to play, but even just reading through other people’s work is a joy.

For my last question, I want to offer you an open expression one.
Is there anything else who want to say about you, your games, or anything?

Hmm… A lot of other writers have given this advice before, and probably said it better than I can, but there really is something to the idea that you should first write the things that you want to read or play, before worrying about what other people want to read or play. That’s always been the starting point for my projects, and it seems to be working okay so far. So, if you’re reading this and you have a project you’ve been thinking about but you don’t know if anyone else would want to read or play it, take this as a sign to work on it anyways!

Passionné d'informatique et de jeux de rôle, aime beaucoup trop parler de lui à la 3ème personne. Publie sur C'est Pas du JDR, créateur de forthedrama.com, anime un collectif en ligne dédié au partage, l'entraide, la transmission et l'accessibilité des jeux de l'imaginaire.

Laisser un commentaire

Préc.

Le soulèvement des zineuses

Suiv.

13 jeux de rôle romantiques pour la St Valentin bien plus excitants que vos dés sexy

Les derniers de Actualités

Aller au contenu principal