White Death

Jeux
Tags:
Difficulté (orga/joueur) : 3 / 3
Durée : Si ce n'est pas précisé alors la durée est exprimée en heures
4h /
Langue : anglais
MJ : Avec
Nombre participants : Nombre de participants tel qu'indiqué dans les règles ou préconisé par notre expérience du jeu
12 à 12
Note : Un ressenti sur le jeu, subjectif et purement indicatif

♥ : bien
♥♥ : vraiment bien
♥♥♥ : excellent
♥♥♥♥ : exceptionnel

Ne dédaignez pas les jeux qui n'ont qu'un ♥ ! Ce sont déjà de bons jeux !
Et s'il n'y a qu'un point d'interrogation, c'est que je n'ai pas d'avis sur le jeu, ne l'ayant ni lu ni joué.
Disclaimer : je n'ai joué qu'une partie de ces jeux, pour les autres mon ressenti ne se base que sur la lecture.
♥♥♥♥
Prix : Gratuit
Physicalité : 0 : le jeu est joué à l'oral uniquement (les joueurs sont assis)
1 : physique modéré (les personnages sont joués physiquement mais l'activité physique est modérée : les personnages sont majoritairement assis par exemple)
2 : hybride (certaines parties du jeu sont jouées oralement, d'autres sont jouées physiquement)
3 : joué physiquement mais sans costume ni accessoire
4 : joué physiquement avec des costumes et des accessoires très simples
5 : joué physiquement avec des costumes, accessoires et un décor élaboré
3

Jeu poétique, surréaliste (symboliste) et sans parole où le corps a une grande importance — C’est un jeu magnifique (qui ne plaira pas à tout le monde toutefois). Il dure 4h dont 2h d’ateliers.

Les personnages font partie d’une communauté qui a décidé de s’isoler en haut d’une montagne pour vivre un rêve de société idéale. Mais cela ne fonctionne pas et la communauté est en train de périr. Un peuple invisible – le peuple blanc – vit aussi au sommet de la montagne, est témoin de ce qui se passe mais ne peut interagir avec les humains. Sauf au moment de tempêtes de neige où il devient visible.

La communauté n’est pas décrite au-delà de ça, les personnages n’ont même pas de nom ou de position sociale. On leur crée quelques relations (un ennemi, une personne dont ils sont proches, un comportement social typique : par exemple “essaye de dominer ceux qui ont les cheveux blonds”). Aucune parole, tout passe par le corps. Et ce corps est contraint par une consigne différente pour chacun (par exemple : ta joue doit en permanence être en contact avec quelque chose qui n’est pas ton corps). Enfin, des éléments symboliques sont introduits dans le jeu : des ballons pour l’espoir, du papier pour la foi et du sucre pour la survie. s’emparer, détruire, voler, protéger ses objets prend donc un sens dans l’histoire que l’on s’imagine.

Bref, un jeu très original mais – perso – l’une de mes meilleures expériences de GN. Il est considéré comme un jeu majeur dans la communauté du GN nordique.
Je n’ai pas lu par contre le scénario dont je fournis le lien, je ne sais pas s’il décrit le jeu correctement. Il n’est sans doute pas évident de l’organiser sans l’avoir joué soi-même ou sans les conseils d’une personne qui connait le jeu.

Nombre d’orga : 1 ou 2

Leave a Reply

Les derniers de Jeux

Haut Top