Plexiglass

Jeux
Difficulté (orga/joueur) : 4 / 3
Durée : Si ce n'est pas précisé alors la durée est exprimée en heures
4h à 5h /
Langue : français
MJ : Avec
Nombre participants : Nombre de participants tel qu'indiqué dans les règles ou préconisé par notre expérience du jeu
5 à 5
Note : Un ressenti sur le jeu, subjectif et purement indicatif

♥ : bien
♥♥ : vraiment bien
♥♥♥ : excellent
♥♥♥♥ : exceptionnel

Ne dédaignez pas les jeux qui n'ont qu'un ♥ ! Ce sont déjà de bons jeux !
Et s'il n'y a qu'un point d'interrogation, c'est que je n'ai pas d'avis sur le jeu, ne l'ayant ni lu ni joué.
Disclaimer : je n'ai joué qu'une partie de ces jeux, pour les autres mon ressenti ne se base que sur la lecture.
♥♥♥♥
Prix : Gratuit
Physicalité : 0 : le jeu est joué à l'oral uniquement (les joueurs sont assis)
1 : physique modéré (les personnages sont joués physiquement mais l'activité physique est modérée : les personnages sont majoritairement assis par exemple)
2 : hybride (certaines parties du jeu sont jouées oralement, d'autres sont jouées physiquement)
3 : joué physiquement mais sans costume ni accessoire
4 : joué physiquement avec des costumes et des accessoires très simples
5 : joué physiquement avec des costumes, accessoires et un décor élaboré
3

Dans Plexiglass, les joueurs sont 5 acteurs pressentis pour le rôle principal de la pièce à venir d’un metteur en scène inspiré et abrupt. Le jeu couvre 3 jours qu’ils passent ensemble à répéter dans une maison isolée. Chacun veut convaincre l’indéchiffrable et imprévisible metteur en scène – joué par le meneur de jeu – qu’il ou elle est le meilleur choix. Les scènes alternent entre scènes de répétition et quelques scènes hors répétition ainsi que quelques moments hors-jeu où en toute transparence les participants peuvent discuter de l’évolution du scénario et suggérer des pistes à explorer.
Le rôle du metteur en scène – exigeant, il faut à la fois bien l’interpréter et manoeuvrer pour construire une histoire intéressante pour tous les joueurs – demande une bonne préparation et une implication active du meneur de jeu.

Le dramaturge (Edvard Fehmerling) apparait dans deux autres scénarios du même auteur : Monogami et Kød (tous deux sont en danois).

Liens

Lien

Laisser un commentaire

Les derniers de Jeux

For the Queen

EDIT #2 : Je viens de lancer une application pour jouer aux

SMS

Un pilote de robot mourrant contact la Terre pour dire au revoir. Mais
Haut Top