Plexiglass

Jeux
Difficulté (orga/joueur) : 4 / 3
Durée : Si ce n'est pas précisé alors la durée est exprimée en heures
4h à 5h /
Langue : français
MJ : Avec
Nombre participants : Nombre de participants tel qu'indiqué dans les règles ou préconisé par notre expérience du jeu
5 à 5
Note : Un ressenti sur le jeu, subjectif et purement indicatif

♥ : bien
♥♥ : vraiment bien
♥♥♥ : excellent
♥♥♥♥ : exceptionnel

Ne dédaignez pas les jeux qui n'ont qu'un ♥ ! Ce sont déjà de bons jeux !
Et s'il n'y a qu'un point d'interrogation, c'est que je n'ai pas d'avis sur le jeu, ne l'ayant ni lu ni joué.
Disclaimer : je n'ai joué qu'une partie de ces jeux, pour les autres mon ressenti ne se base que sur la lecture.
♥♥♥♥
Prix : Gratuit
Physicalité : 0 : le jeu est joué à l'oral uniquement (les joueurs sont assis)
1 : physique modéré (les personnages sont joués physiquement mais l'activité physique est modérée : les personnages sont majoritairement assis par exemple)
2 : hybride (certaines parties du jeu sont jouées oralement, d'autres sont jouées physiquement)
3 : joué physiquement mais sans costume ni accessoire
4 : joué physiquement avec des costumes et des accessoires très simples
5 : joué physiquement avec des costumes, accessoires et un décor élaboré
3

Dans Plexiglass, les joueurs sont 5 acteurs pressentis pour le rôle principal de la pièce à venir d’un metteur en scène inspiré et abrupt. Le jeu couvre 3 jours qu’ils passent ensemble à répéter dans une maison isolée. Chacun veut convaincre l’indéchiffrable et imprévisible metteur en scène – joué par le meneur de jeu – qu’il ou elle est le meilleur choix. Les scènes alternent entre scènes de répétition et quelques scènes hors répétition ainsi que quelques moments hors-jeu où en toute transparence les participants peuvent discuter de l’évolution du scénario et suggérer des pistes à explorer.
Le rôle du metteur en scène – exigeant, il faut à la fois bien l’interpréter et manoeuvrer pour construire une histoire intéressante pour tous les joueurs – demande une bonne préparation et une implication active du meneur de jeu.

Le dramaturge (Edvard Fehmerling) apparait dans deux autres scénarios du même auteur : Monogami et Kød (tous deux sont en danois).

Liens

Lien

Laisser un commentaire

Les derniers de Jeux

For the Queen

This review also exists in english. Ce jeu est magique Ok les

SMS

Un pilote de robot mourrant contact la Terre pour dire au revoir. Mais
Haut Top