En lång kväll

Jeux
Difficulté (orga/joueur) : /
Durée : Si ce n'est pas précisé alors la durée est exprimée en heures
1h /
Langue : anglais
MJ : Avec
Nombre participants : Nombre de participants tel qu'indiqué dans les règles ou préconisé par notre expérience du jeu
2 à 2
Note : Un ressenti sur le jeu, subjectif et purement indicatif

♥ : bien
♥♥ : vraiment bien
♥♥♥ : excellent
♥♥♥♥ : exceptionnel

Ne dédaignez pas les jeux qui n'ont qu'un ♥ ! Ce sont déjà de bons jeux !
Et s'il n'y a qu'un point d'interrogation, c'est que je n'ai pas d'avis sur le jeu, ne l'ayant ni lu ni joué.
Disclaimer : je n'ai joué qu'une partie de ces jeux, pour les autres mon ressenti ne se base que sur la lecture.
♥♥
Prix : Gratuit
Physicalité : 0 : le jeu est joué à l'oral uniquement (les joueurs sont assis)
1 : physique modéré (les personnages sont joués physiquement mais l'activité physique est modérée : les personnages sont majoritairement assis par exemple)
2 : hybride (certaines parties du jeu sont jouées oralement, d'autres sont jouées physiquement)
3 : joué physiquement mais sans costume ni accessoire
4 : joué physiquement avec des costumes et des accessoires très simples
5 : joué physiquement avec des costumes, accessoires et un décor élaboré
3
Illustration ci-dessus : Tobias Wrigstad Night of Nights Couverture du jeu

Attention : le jeu est en suédois.

En lång kväll is a romantic short story in jeepform about a love that was never meant to be. It is a simple take on a classic tale, with just enough twists and turns not to make it into Pretty Woman. It is about creating the most beautiful tale with the given premises, about role-playing and about character and story immersion, for some definition of immersion. In the Danish short story scenario tradition (that may just be a figment of my imagination), the game is meant to be played in less than 60 minutes, including player preparation. There will be touching.

Les deux personnages sont Max et Klara. Ils se rencontrent en boîte de nuit et leur amour ne durera qu’une nuit. Un amour impossible car ils viennent de deux mondes différents. Un amour impossible car le meneur de jeu travaille activement (et ouvertement) à mettre en avant ce qui les sépare par le moyen de plusieurs techniques de narration décrites dans le jeu. Un jeu malin dans sa conception, qui laisse peut-être un sentiment d’amertume aux joueurs s’ils s’identifient à leurs rôles (supputation, j’ai seulement lu ce jeu).

Le sexe est représenté par de la danse.

Laisser un commentaire

Les derniers de Jeux

Queen-Killer

La Reine est morte. L’un de nous l’a tué. Personne ne s’est
Haut Top