AVENT2019 #21 – Intrepid

Actualités/Calendrier de l'avent 2019/Jeux

Aujourd’hui je vais te parler d’un jeu brillant, un jeu qui correspond tellement à tout ce que j’aime dans les jeux de rôle : laisser la part belle à l’imagination de tous à la table, construire ensemble un univers, une carte, des personnages reliés entre eux par des relations, des quêtes, et un système de résolution original qui laisse une bonne place à l’aléatoire sans jamais juger des idées des uns et des autres.

Et pourtant il aura fallu 6 ans pour que je le découvre. Je vais te parler d’Intrepid – a storytelling adventure. Un jeu simple, très bien écrit et qui donne instantanément envie d’y jouer.

En quelques mots

Intrepid – a storytelling adventure est un jeu de Kiwi Design publié en 2013.

Il est disponible au format PDF ici https://www.drivethrurpg.com/product/121044/Intrepid-A-Storytelling-Adventure au prix de 7.99$.

Le jeu est prévu pour 3 à 5 joueurs pour des parties de 2 à 4 heures. Il se joue sans meneur de jeu, en une seule séance (le mode par défaut) comme en campagne.

Dans ce jeu, les joueurs vont créer un univers, dessiner une carte et lancer des personnages dans des quêtes. Tout en mettant l’ensemble des joueurs à contribution tout au long de la partie.

Un modèle à suivre

Avant d’aller plus loin, je vais m’attarder sur l’impression générale à la lecture d’Intrepid. Les règles de ce jeu sont un modèle du genre.

Non seulement les règles permettent de jouer après une rapide première lecture, mais elles sont en plus écrites de manière à servir de guide pendant la partie : le PDF va servir de guide étape par étape et peut se lire pendant la partie tel quel.

Il contient également bons nombres d’idées pour aider à se lancer, des exemples pour chaque règle et chaque étape de la mise en place, des résumés de chaque chapitre, des règles optionnelles pour enrichir le jeu et prolonger le plaisir.

Intrepid es très simple à comprendre.

Prends une large feuille de papier et des crayons de couleur ..

Pour jouer, nous aurons besoin d’une feuille A3 (ou de 2 feuilles A4 collées ensemble), de crayons pour dessiner, d’un jeu de cartes standard et de quelques post-it ou fiches bristoles.

La partie débute par le choix d’un thème : allons nous jouer une histoire de héros combattant le Mal dans un univers magique ? une histoire dans l’espace ? des apprentis magiciens dans leur école de magie ? des animaux dans une forêt magique ?

C’est aux joueurs d’en décider.

Puis les joueurs vont dessiner ensemble le lieu où se déroulera l’histoire. L’échelle est laissée à leur discrétion : une maison, un royaume, une planète ou une galaxie ?

Une fois la décision prise, nous dessinons les contours d’une carte puis chaque joueur dessine sur la carte des lieux qu’il souhaite explorer pendant la partie.

La carte est dessinée, les joueurs choisissent ensemble le thème central de l’histoire. Est-ce qu’une guerre civile vient de débuter ? Les dragons ont-ils réapparu après des siècles d’absence pour menacer la population ? Un peuple opprimé se soulève ? S’agit-il d’un concours de magie avec des épreuves pour tester les jeunes apprentis ?

Les personnages

Dans Intrepid, personne ne joue 1 personnage. Au contraire, les joueurs vont créer ensemble une carte de relations reliant un ensemble de personnages. Pendant la partie, qui jouera tel ou tel personnage dépendra entièrement de l’envie des joueurs.

Le processus de création de cette carte de relations reste très simple et pourtant très riche. En plus des relations qui les relient, les joueurs seront amenés à créer éventuellement des factions, à relier leurs créations à celles des autres et enfin à inventer les quêtes qui seront au centre de l’histoire.

La carte de relations et la carte dessinée serviront de repère tout au long de la partie et sera enrichie par des rebondissements, modifiées pour refléter l’évolution des personnages et noter la création de nouveaux personnages faisant irruption dans l’histoire.

Les quêtes

Les quêtes que vont créer les joueurs sont au cœur de la partie : leur nombre déterminera la durée de la partie, et à chaque quête est associé un compteur pour refléter son état avancement.

Pour accomplir une quête, le premier joueur à se lancer choisit un personnage et la quête qu’il a décidé d’entreprendre. Il a pour rôle de décrire ce que ce personnage va essayer d’accomplir et de “planter le décor”.

Un autre joueur prend alors le rôle de directeur de scène et va se charger à la manière d’un meneur de jeu, de faire vivre ce décor et de proposer des défis à surmonter. Pendant ce temps, les autres joueurs ne restent pas inactifs et vont poser des questions pour enrichir la scène, jouer des personnages déjà créés ou incarner de nouveaux personnages.

Lorsque la scène arrive à un moment clef, un défi à même de faire échouer ou réussir le personnage principal, le directeur de scène annonce comment le défi va se conclure. Le joueur qui a créé la scène fait de même en proposant sa propre conclusion.

Puis le directeur de scène distribue 2 cartes à chaque joueur, une rouge et une noire. Chaque joueur va alors voter secrètement pour la conclusion du directeur de scène ou celle du joueur “actif”. Les cartes sont mélanges, puis le directeur de scène en tire une pour déterminer la conclusion retenue, et l’ensemble des joueurs narrent comment se termine la scène.

Cette conclusion va permettre de cocher une case sur le compteur de la quête choisie en début de scène, et ainsi faire avancer l’histoire tout en tissant “l’agenda” des quêtes en lien avec la carte de relations et la carte “géographique” dessinée en début de partie.

Un concentré de bonnes idées

Ce que je viens de décrire est vraiment un squelette très résumé. Mais en fait Intrepid est beaucoup plus malin et riche qu’il en a l’air.

Car le jeu regorge de possibilités : se faire croiser les quêtes et les personnages, faire échouer des quêtes, etc.. tout est fait pour mettre à contribution l’ensemble des joueurs pendant la partie, pour réellement mettre à contribution les idées de chacun sans laisser personne spectateur de l’histoire.

On tient là un jeu qui promet de raconter de belles et passionnantes aventures, avec un canevas et une mise en place simple et claire. De la narration partagée tout en utilisant un système de résolution conservant de l’aléatoire.

Pour qui est ce jeu ?

Intreprid est aussi bien taillé pour les débutants que pour les amateurs de jeu de rôle voulant s’essayer à une forme de narration partagée très bien guidée et ne donnant pas l’impression que l’histoire sera écrite par un consensus à la table.

Pour les amoureux de ce type de jeux de rôle, il est une petite pépite par sa forme. Un mélange de jeu où l’on dessine, on l’on tisse des histoires cohérentes en réutilisant systématiquement des éléments déjà introduit.

Une bien belle découverte !

Leave a Reply